L'imagination créatrice chez William Blake et James Joyce

par Joseph Denize

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Jean-Pierre Audigier.

Soutenue en 2001

à Paris 8 .


  • Résumé

    Bien qu'appartenant à des genres différents, les poèmes de William Blake et les romans de James Joyce font état de similitudes profondes reposant essentiellement sur une conception de l'imagination créatrice commune aux deux auteurs. Faculté humaine mais aussi substance verbale (au sens théologique du terme) de l'expérience, l'imagination est la mátière première de l'être que l'artiste doit s'efforcer de capturer dans son oeuvre qui en devient ainsi l'anatomie ou le théâtre vivant. Sur les bases d'une définition précise des notions complémentaires d'imagination et d'anagogie, qui trouvent leurs prémisses dans la cosmologie et les théories hermésiennes du langage, le présent travail se propose de comparer le fonctionnement poétique des prophéties de Blake et des romans de Joyce afin, à terme, de dégager des éléments utiles à une discussion des problèmes soulevés par l'interprétation des textes hermésiens et par les théories modernes de la "dérive du sens"


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 411 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 405-411

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1613
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.