La voix du on pour une communauté : oeuvre et communication à la lumière de Maurice Blanchot

par Joon-Sang Park

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Rancière.

Soutenue en 2001

à Paris 8 .


  • Résumé

    Si cette étude porte sur le politique tel que l'on peut tenir de la pensée littéraire de ce dernier, plus précisément de sa pensée de l'oeuvre, ce politique ne vise pas à exercer une influence sur la politique réelle (établissement de l'institution, réforme du régime, construction du pouvoir et du contre-pouvoir, bref politique en tant qu'action). Pas davantage qu'il ne tient nécessairement à l'itinéraire politique de Blanchot. S'agissant de ce lien, nous nous proposons de réfléchir sur la voix, un langage spécifique de la littérature chez Blanchot. La question de la voix est ici la question centrale. La voix est, nous allons le voir dans cette étude, le mode de parole communautaire dans la littérature. Mais pour l'interroger à la lumière de l'ensemble de la pensée de Blanchot, qui ne se délimite pas dans la littérature, nous nous déplacerons hors du cadre de la littérature (chapitre I et chapitre II). . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 275 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 265-275

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1603
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.