Le virus de l'immunodeficience feline : regulation transcriptionnelle, role de la glycoproteine cd9 dans la replication virale, et interaction de la glycoproteine de surface (gp95) avec la cellule hote

par AYMERIC DE PARSEVAL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Pierre Sonigo.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de l'immunodeficience feline (fiv) est un lentivirus lymphotrope d'hote non-primate considere comme un modele animal tres prometteur de l'infection par le virus de l'immunodeficience humaine (hiv). De nombreuses etapes de la replication du fiv sont encore mal connues. Par notre travail de these, nous avons tente d'elucider la regulation transcriptionnelle et le tropisme cellulaire de ce virus. Nous avons caracterise la proteine transactivatrice (ftat) du fiv. Ftat est similaire a la proteine tat des lentivirus des ongules, elle possede une activite tar-independante, et transactive faiblement le promoteur du fiv. Les sites impliques dans la transactivation par ftat ont des sequences consensus pour ap-1, c/ebp et atf. La glycoproteine cd9 a ete proposee comme un recepteur cellulaire putatif du fiv sur la base d'etudes d'inhibition de l'infection par un anticorps anti-cd9. Nous avons montre que cet anticorps agit a une etape post-entree du cycle de replication sans inhiber l'interaction du virus avec la cellule hote. Nous avons cibler l'activite anti-virale de cet anticorps a l'etape de l'assemblage et/ou du bourgeonnement des particules virales. Le chimiorecepteur cxcr4 est un (co)recepteur pour lefiv. Toutefois, certaines lignees cellulaires cxcr4+ sont refractaires a l'infection par des souches primaires de fiv. Pour mieux comprendre le role de cxcr4 comme recepteur principal ou corecepteur, nous avons produit la glycoproteine de surface (gp95) du fiv sous la forme d'une immunoadhesine (gp95-fc). L'attachement cellulaire de la gp95-fc a ete etudie par cytometrie de flux en utilisant differentes lignees cellulaires. Nos travaux ont montre que l'interaction de la gp95-fc avec la cellule hote fait intervenir le chimiorecepteur cxcr4, les heparanes sulfates et une proteine non-identifee de 40 kda, et depend de l'origine virale de la gp95 (souche primaire versus souche adaptee en laboratoire) mais egalement de la lignee cellulaire utilisee (lymphoide versus non-lymphoide).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 p.
  • Annexes : 322 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.