(1,3) glucane synthase et proteines ancrees par un glycosylphosphatidylinositol chez aspergillus fumigatus ; analyse du proteome de candida albicans sous l'effet d'antifongiques

par JEAN-MICHEL BRUNEAU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Paul Latgé.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail de these vise a mieux connaitre les proteines impliquees dans la biosynthese et la maturation de la paroi des champignons, et a generer des cibles et des outils qui permettront de trouver et d'analyser des antifongiques plus efficaces et moins toxiques pour l'homme. La premiere partie de ce travail a consiste a identifier les proteines impliquees dans la biosynthese du (1,3) glucane, composant majeur de la paroi des champignons. Les resultats obtenus montrent que l'enzyme responsable de cette activite est constituee d'un complexe multiproteique, constitue de fksp, rhop et d'un transporteur abc, qui n'avait pas ete etudie jusqu'alors chez aspergillus fumigatus. Dans une deuxieme partie du travail, nous avons identifie un ensemble de proteines ancrees a la membrane plasmique par un glycosylphosphatidylinositol : gel1p, gel4p, ecm33p, crh1p, crh2p, csa1p, phoap, plb3p. Certaines de ces proteines (ecm33p, crh1p, crh2p) ont ete montrees, essentiellement par des cribles genetiques, comme jouant potentiellement un role dans la morphogenese parietale chez la levure. La conservation et la preuve de l'expression de ces proteines chez aspergillus fumigatus fournissent des arguments supplementaires pour initier des etudes fonctionnelles sur celles-ci. Enfin, nous avons analyse l'effet de deux inhibiteurs de la (1,3) glucane synthase (echinocandines) et de deux azoles sur l'expression globale des proteines de candida albicans. Cette etude montre que ce type d'analyse est suffisamment discriminante et est exploitable pour analyser l'effet de composes antifongiques dont le mecanisme d'action est inconnu, apportant ainsi un outil supplementaire pour la mise au point de medicaments plus efficaces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 253 p.
  • Annexes : 276 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.