Les Manding de Guinée sont structurés par la parole : - Vie, maladie et philosophie de la mort - paroles de fondation et paroles de guérison

par Alhassane Cherif

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Jean Arlaud.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les griots de Guinée énoncent : "Au début de la création du monde, il y avait la parole ; au milieu de la création, il y a encore la parole et à la fin il y aura toujours la parole". Nous nous apercevons donc que de tout temps, la parole a été le réceptacle de l'homme mandingue. Dès sa naissance, il s'est nourri de la parole. Elle l'a rempli et a assisté ses pas initiatiques. Elle l'a structurée pour sa maturation et a guidé sa vie sociale. A la mort de l'homme mandingue, la parole contribuera à l'élaboration du travail de deuil à faire auprès du groupe familial et social. La parole s'inscrit par conséquent dans le code ethnique pour l'aider à exister et à faire exister les autres.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 350 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 43 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 088

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7661
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1971
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.