Productivité et performance des organisations post-fordiennes : une illustration à partir du cas de la banque de détail

par Rodolphe Sury

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Hugues Bertrand.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette recherche se propose d'étudier les implications d'une conception organisationnelle, et non plus seulement technique, de la firme, sur la problématique de la productivité. Nous avançons l'hypothèse que la productivité est toujours - mais plus particulièrement encore dans le cadre d'une économie post-fordienne - le reflet de choix techniques et organisationnels et de rapports sociaux sur lesquels s'organise la production. La productivité prend alors la forme d'un compromis toujours contingent à des cadres de justification tournés vers l'action; il s'agit d'une "convention", c'est-à-dire d'un repère cognitif collectif. Nous proposons un cadre d'analyse de la "productivité socio-technique et organisationnelle" qui repose sur deux notions clés: "les conventions de productivité" qui rendent compte des règles établies par les acteurs autour des questions relatives à la productivité (les modalités de production et de répartition de la richesse) et qui déterminent la nature du "processus de productivité" en oeuvre; et " les configurations de productivité" qui sont la traduction de la convention de productivité au niveau de la structure organisationnelle et expriment la cohérence, ou la dissonance, qui existe entre ses composantes techniques, organisationnelles et sociologiques. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 498 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 079
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.