Modélisation de la répartition des brises et des températures en situation radiative

par Sébastien Bridier

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de François Durand-Dastès.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Résumé

    Une forte variabilité spatio-temporelle des brises et des températures aux échelles fines peut se mettre en place au niveau de la surface lors des situations atmosphériques radiatives (vent < 3m/s et ciel dégagé), et favoriser la mise en place de phénomènes localisés comme le gel printanier dans les cultures sensibles, ou l'augmentation localisée des taux de polluants dans les agglomérations. Il s'agit de comprendre les relations existant entre la variabilité spatio-temporelle des grandeurs physiques (vent et températures) et certaines caractéristiques de l'espace (relief, répartition de la végétation, bâti), puis de caractériser les phénomènes (gel et concentration de polluant) à partir des connaissances relatives au système atmosphère/surface. L'étude utlise la modélisation et l'expérimentation. La modélisation est basée sur la construction d'un SIG associant plusieurs logiciels, enrichie par des bases de données, et validée par l'expérimentation de terrain. L'analyse morphométrique du relief permet de caractériser le champ des brises au niveau de la surface. - Dans les espaces ruraux (vignobles champenois, vallée de la Durance), les brises agissent sur le champ de températures (poches de basses Tʿ dans les cuvettes et les replats dues au ralentissement ou à la stagnation des écoulements). L'étude de l'occupation du sol complète l'analyse du champ de températures. Des différences de plusieurs Cʿ sont constatées suivant les caractéristiques de la végétation. Le SIG permet de représenter le potentiel de refroidissement des sites- Dans les espaces urbains (Paris et Lyon), les brises se mettent en place suivant la direction de la pente et du réseau de rues. La répartition du volume bâti joue un rôle sur l'accumulation et la restitution de l'énergie radiative et contribue à la mise en place de brises de compensation. La combinaison des deux systèmes peut déplacer les polluants et contribuer à une concentration dans les secteurs de convergence.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2001) 077

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5814
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2042
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.