Einschreibungen und Um-Schreibungen des Ich : Elsa Triolet und ihr Roman Le Rossignol se tait à l'aube

par Susanne Ditschler

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Almuth Grésillon et de Joseph Jurt.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    = Inscription et réécriture du "Je" : Elsa Triolet et son roman "Le Rossignol se taît à l'aube" (1970)


  • Résumé

    Ce travail pose la question de la relation entre écriture et vie à un texte d'un genre nouveau : l'avant-texte (les états de texte précédant un texte imprimé) permet une approche qui met en son centre, non pas l'écrit mais l'écriture, non pas le produit mais la production, non pas le définitif mais ce qui est, le temps de l'écriture, toujours en mouvement. Pour l'écrivain Elsa Triolet et son roman "Le Rossignol de l'aube" (1970), dont j'ai établi, classé et transcrit l'avant-texte, la relation entre vie et écriture se révèle particulièrement dense. Les brouillons et leur récit de genèse ont permis de répondre à des questions précises que j'ai posées à ce corpus: Quelles relations montrent les manuscrits de travail entre le sujet écrivant et le sujet d'écriture ? Comment le "je" fortement autobiographique au départ de la genèse du texte se transforme-t-il en un "je" littéraire ? Quels phénomènes et stratégies peut-on discerner dans la mise en fiction de l'autobiographique chez Elsa Triolet ? La première partie du travail dégage la relation de Triolet à l'écriture. S'ensuit une présentation de la critique génétique sous un angle historique et technique. Cette partie se termine par une discussion sur la présence de l'auteur dans ses manuscrits. Pour Triolet, nous pouvons constater le lien visiblement identitaire qu'elle tisse avec ses manuscrits. Après une présentation et une analyse brèves du texte définitif, je présente l'avant-texte dans son intégralité. Le questionnement autour de l'inscription et de la transformation de l'être s'appuie dès lors sur ce lieu intime de l'écriture qu'est le manuscrit de travail. Le chiasme entre la personne qui écrit et celle qui s'écrit s'ouvre vers une troisième personne, celle qui est écrite. Ses trois positions de sujet, toutes nourries par l'autobiographique, entrent dans une interaction significative. La subjectivité propre à Elsa Triolet considérée en tant que personne se trouve intégrée dans le futur roman parfois mot à mot, parfois avec des renversements ou des changements qui semblent tenter d'explorer un autre "possible" de l'événement vécu à travers la réalisation des "possibles du texte". Dans les dernières pages manuscrites, interrompues par la mort de l'auteur, Triolet tente de rouvrir encore une fois le déjà-écrit, refusant de se perdre dans la fixité du texte écrit. C'est néanmoins cet écrit qui nous permet de la trouver.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (669 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 074
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.