Le souffle de la provocation. Emergence et évolution des mouvements des femmes en France et en République Fédérale d'Allemagne (1968-1976)

par Kristina Schulz

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Marie-Claire Hoock-Demarle.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans la temporalité historique de l'histoire des genres dans les sociétés occidentales, les années soixante-dix représentent une césure. Pour la première fois au vingtième siècle la construction des rapports du genre est mise en cause d'une façon publique, manifeste et explicite par des mouvements sociaux de large ampleur. L'étude "Le souffle de la provocation. Formation et mobilisation des mouvements des femmes en France et en RFA (1968-1976)" a pour objet de comparer les mouvements des femmes qui se développent simultanément des deux côtés de Rhin. Comment et sous quelles conditions naissent les mouvements et comment peut-on expliquer leur simultanéité ? Est-ce que, par leurs réflexions et leurs pratiques, les mouvements des femmes apportent des modifications sociales ? Quelle est l'influence des éléments socio-culturels et politiques propres aux contextes nationaux de chaque pays sur le développement des mouvements ? Commençant au lendemain des évènements de 1968, l'auteur retrace d'une manière comparative les processus de formation, de mobilisation et de démobilisation des deux mouvements afin de comprendre à la fois leurs convergences et les divergences. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 330 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.