De la régence du monde à la souveraineté intérieure : Une étude des quatre chapitres de "L'art de l'esprit"

par Romain Graziani

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de François Jullien.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le présent travail porte sur les conceptions de la personne humaine en Chine ancienne dans les textes de culture de soi, à partir des chapitres de "L'art de l'esprit", recueillis dans l'anthologie connue sous le titre "Guanzi". Ces chapitres témoignent d'une quête raisonnée de l'atteinte du fonctionnement optimal de l'esprit, par la mise en oeuvre d'un régime de vie appropriée et d'une discipline mentale. Il s'agit également de cerner et d'expliquer le rôle central qu'ont eu ces chapitres dans le développement de la pensée chinoise, qu'il s'agisse de littérature philosophique, de traités médicaux et politiques, ou des développements des conceptions de la royauté à la veille de l'unification impériale en -221. Le chapitre 1 pose les idées directrices de la recherche, et discute les interprétations proposées précédemment pour en montrer les limites (approches "mystiques", phénoménologiques ou "ésotériques"). Le chapitre 2 examine la conception de l'esprit, associée à la notion de centre qui en exprime la position idéale et la puissance de concentration, et tente de comprendre plus largement le sens et la portée de ces paradigmes dans l'imaginaire de l'époque. C'est à la question des émotions, en tant qu'obstacle à l'ordre interne, qu'est consacrée la réflexion du chapitre 3. Le chapitre 4 montre comment "L'art de l'esprit" se réapproprie sur le plan philosophique un ensemble de notions anciennes tirées de l'imaginaire sacrificiel, médical et chamanique. Le dernier chapitre éclaire les enjeux politiques de la culture de soi, et montre comment une réflexion sur la souveraineté intérieure peut servir à légitimer l'exercice du pouvoir du Roi. Le second tome consiste en appendices et comprend la traduction intégrale et annotée de ces chapitres. Les appendices sont consacrés aux questions de datation, de transmission et d'attribution des textes examinés, ainsi qu'à une discussion sur l'emploi de la notion d'esprit ("xin") dans deux ouvrages de l'antiquité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. 453 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001)64
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.