Aspects morpho-phonologiques de la dérivation verbale en berbère (Parler chleuh d'Agadir) : Contribution à l'étude de l'architecture des gabarits

par Mohamed Lahrouchi

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Jean Lowenstamm.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse est une contribution à l'étude de l'architecture des gabarits. Elle est consacrée à l'analyse de quelques aspects de la morphologie verbale du berbère (Parler chleuh d'Agadir), dans le cadre de la phonologie autosegmentale, et plus particulièrement, dans le cadre de la phonologie du gouvernement. Elle s'inscrit dans un programme scientifique qui vise à démontrer que le niveau squelettal des représentations phonologiques possède une activité morphologique autonome et indépendante et argumente en faveur de l'existence de sites gabaritiques qui sont le siège d'opérations morphologiques particulières. L'hypothèse de l'existence de ce type de sites a été mise en oeuvre dans l'étude de deux aspects principaux de la morphologie verbale du parler chleuh d'Agadir: - Elle a, tout d'abord, servi à expliquer la manière dont le mécanisme de gémination affecte les verbes en CC et CCC, au thème de l'inaccompli. Elle a ensuite été employée pour rendre compte de la variation de la taille des morphèmes du causatif et du réciproque ainsi que leur comportement vis-à-vis de l'harmonie d'antériorité et de la dissimilation de labialité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 241 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 058
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.