Paul Monette (1945-1995), écrivain américain, et les représentations du sida : itinéraire individuel et lutte communautaire aux Etats-Unis (1980-1995).

par Françoise André-Metrie

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de John Atherton.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse vise à mettre en lumière la spécificité de la vie et de l'œuvre de l'écrivain américain Paul Monette, en le situant dans le contexte des représentations du sida. La période choisie, de 1980 à 1995, correspond aux années où l'impact du virus sur la communauté gay a été le plus dévastateur. 1995 correspond aussi à la date du décès de Monette, emporté par le sida à 49 ans. La première partie s'emploie à montrer l'évolution du mouvement gay dans lequel Monette, militant et écrivain consacré, s'inscrit. L'étude de la naissance d'un mouvement littéraire ouvertement gay permet de montrer la filiation entre celui-ci et celui qui naîtra du sida. Sont ensuite mise en évidence les conditions de l'émergence d'un très large champ de représentations du sida, médiatiques, militantes, littéraires et artistiques, indissociables du paysage socioculturel américain du début des années quatre-vingt. La thèse explore ensuite l'œuvre protéiforme de Monette, éclairant son articulation entre 1 l'individuel et le collectif. L'exploration du versant autobiographique, objet de la seconde partie, contribue à souligner la singularité d'un itinéraire de vie unique et à montrer comment l'apprenti poète de Yale est devenu le champion de la cause des gays et des sidéens. Elle montre aussi le rôle de l'écriture du moi dans la confrontation avec le sida, contribuant ainsi à un renouvellement du genre autobiographique. La troisième et dernière partie concerne les représentations militantes du sida. Peste, génocide ou holocauste, images récurrentes chez Monette, et constantes de l'écriture du sida, constituent autant de conceptualisations collectives La fin de la thèse met en outre en exergue un aspect atypique de Monette-éclivain, à savoir son inscription dans un courant romantique, par le topos de l'amour qui transcende la mort ainsi que l'évocation d'un passé enfui, Paradis Perdu de l'Avant sida.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 601 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 046
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.