L' impossibilité d'en finir, la métapsychologie freudienne entre les sciences du vivant et les philosophie de l'esprit.

par Nicole Delattre-Derec

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Pierre Fédida.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le projet d'une métapsychologie constitue l'originalité du freudisme, dans le champ de la psychiatrie, de la neurobiologie naissante et des philosophies de l'esprit; en tant que tel, ce projet est aujourd'hui à la fois digne d'être soumis au débat critique, et continué au regard du développement des connaissances dans ces différents domaines, ainsi que des transformations de la pratique de la psychanalyse. La métapsychologie est définie par Freud comme un "projet de nouvelle description en psychologie", sous l'hypothèse de trois points de vue combinés, dynamique, économique, topologique. Ce choix d'une tripolarité dans la description constitue une sortie hors des problématiques, scientifiques et philosophiques, concernant les conditions de possibilité d'une psychologie scientifique. Le concept basique de la psychanalyse en tant que pratique observationnelle et thérapeutique, celui de refoulement, conduit à l'idée spéculative d'un appareil psychique susceptible d'être décrit mettant de côté, provisoirement ou définitivement, l'appareil cérébral en tant qu'il est lui-même un système organique favorisant l'émergence d'une activité psychique, normale ou pathologique, mais surtout, onirique ou vigilante; c'est pourquoi l'objet mental choisi comme "voie royale de l'exploration", est le rêve. La curiosité philosophique et neurobiologique de la métapsychologie freudienne, est moins le concept d'inconscient, que de représentation inconsciente, sous les deux figures du refoulement dans les états névrotiques et normaux, et du déni-de réalité dans les états psychotiques.


  • Résumé

    The project of metapsychology constitutes the originality of Freudism, in the fields of psychiatry, of emerging neurobiology and the philosophies of the mind; this project, as it is, is worth being submitted to a critical debate and followed, regarding the development of knowledge in these varied fields, as well as the transformations of the practice of psychoanalysis. Metapsychology was defined by Freud as the "project of a new description of psychology", considering the hypothesis of three combined points of view, dynamic, economic and topologic. This tripartite choice in the description constitutes a way out from the scientific and philosophical problematics concerning the conditions of possibility of a scientist psychology. The basic concept of psychoanalysis as an observational and therapeutic practice, that is the concept of repression, leads to the speculative idea of a psychological apparatus that might be described putting aside, temporarily or permanently, the cerebral apparatus since it is in itself n organic element allowing the emergence of a psychological activity, be it normal or pathological but especially fantasizing or vigilant; that is why the mental object chooses dream as the best means of explorations. The philosophical and neurobiological curiosity of Freudian metapsychology is less the concept of the subconscious than that of subconscious representation, under the figures of repression regarding neurotic and normal states, and of the denial of reality regarding psychotic states.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 415 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 045

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5821
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.