Les mots dans l'oeil : le discours du schizophrène et l'image de son corps

par Barbara Bonneau

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Pierre Fédida.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les théorisations historiques de la schizophrénie développent des points de vue descriptifs et hypothèses étiologiques qui aboutissent souvent à la folie unique quand elles ne réduisent pas cette pathologie à un problème d'organicité. Même la conception bleulérienne de la schizophrénie développe une théorie des symptômes fondée sur la psychologie associationniste éloignée de la psychanlyse par son incapacité d'expliquer les symptômes de dissociation autrement que par une compréhension déficitaire. Or, l'expérience dissociative et les troubles de l'image de soi chez le schizophrène semblent témoigner d'une expérience où le sujet ne se distingue pas lui-même de l'objet à l'étape de constitution de celui-ci. La compensation par le langage à partir d'une holophrase de l'impossible identification à la forme du miroir met en évidence un mécanisme du rapport du langage au corps dans la structure schizophrénique autre qu'un défaut de perception. Ce mécanisme diffère des processus qui produisent a priori le même symptôme dysmorphophobique dans les névroses narcissiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 317 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de psychologie et des sciences de l'éducation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEPS T37
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 041
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.