Errances et déviances dans les familles déshéritées ("cas sociaux") : contribution psychopathologique à l'étude généalogique des inadaptations

par Sarah Tuil

Thèse de doctorat en Sciences sociales

Sous la direction de Pierre Fédida.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons examiné les trois registres, collectif, familial et individuel qui interviennent dans la compréhension de la symptomatologie des familles déshéritées. Si le défaut d'intégration tant social que psychique semble central dans la problématique des inadaptations, le champ de l'errance s'est imposé à nous comme fil conducteur. L'errance géographique, amoureuse et langagière est plus particulièrement le fait des grands-parents et des parents, tandis que l'instabilité semble regrouper les comportements de leurs enfants placés en institution. Le fonctionnement narcissique paradoxal caractérise bon nombre de familles de��shéritées. La logique utopique véhiculée par les politiques sociales se retrouve dans la logique de l'errance. Les familles déshéritées tentent de "faire famille" en dépit de ruptures, de traumatismes et de secrets ; éléments qui font trous dans l'"enveloppe généalogique familiale", et qui s'inscrivent dans le corps familial et individuel. Nous pensons que le symptôme participe d'une mosai͏̈que tout comme l'est en grande partie la construction de l'identité du sujet. Le symptôme condense chez un sujet, la symptomatologie généalogique à partir d'identifications partielles aux symptômes des générations antérieures. Dans cette approche, le symptôme serait le fruit d'une transmission transgénérationnelle. D'un point de vue psychothérapeutique, endiguer la répétition et le cercle vicieux dans lesquels sont prises les familles, repose sur la capacité des lieux, des cadres institutionnels et thérapeutiques à promouvoir un travail qui favorise l'inscription dans un lieu réel et psychique, en travaillant au remaillage de l'histoire et de la généalogie du sujet. Le cadre des entretiens familiaux à visée thérapeutique dans une Maison d'Enfants à Caractère Social a permis à ces familles d'avoir accès à un lieu de parole qu'elles ont pu s'approprier.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 499 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2001) 022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.