Le secteur industriel et la restructuration des entreprises publiques en Algérie (1980-2000) : Le rôle de l'Etat en question

par Yasmine Boudjenah

Thèse de doctorat en Sciences sociales

Sous la direction de Bouziane Semmoud.

Soutenue en 2001

à Paris 7 .


  • Résumé

    Alors que le développement post-indépendance a abouti à une industrialisation massive, les transformations qui secouent l'économie algérienne depuis la fin des années 70 sont à l'origine d'une véritable mutation de toute la société, vers la fameuse " économie de marché ". Les restructurations successives engagées depuis 1980 dans les entreprises publiques sont au cœur des réformes. Restructuration organique, autonomie, annonce de privatisation bouleversent le rôle imputé à l'économie et singulièrement à son secteur public, essentiellement industriel. L'enfoncement de l'Algérie dans une crise économique profonde frappe particulièrement l'industrie : chutes des productions jusqu'à la récession, aggravation de la dépendance vis-à-vis des approvisionnements extérieurs, dégradation des équipements jusqu'à l'arrêt des machines. . . Les conséquences sociales et territoriales sont nombreuses: licenciements par milliers et chômage croissant, dissolutions d'entreprises, abandon d'activités, faiblesse du pouvoir d'achat et pauvreté, renforcement des inégalités régionales, essor de l'informel. Le contexte de mondialisation n'est pas étranger à la crise (fluctuation des prix des hydrocarbures, poids de la dette, pressions des organismes financiers internationaux pour respecter l'ajustement structurel et réduire le secteur public, stratégies industrielles. . . ). Le rôle de l'Etat est cependant posé ; son désengagement diminue de fait sa légitimité. A ce titre, la progression parallèle vers des difficultés économiques graves, et vers des conflits sociaux et politiques sans précédent, est troublante. A moins qu'il ne s'agisse des différentes facettes d'une seule et même crise ? Alors que les entreprises publiques sont promises à la privatisation, ce travail ambitionne de faire le point sur l'état du secteur industriel algérien, ses insuffisances, en particulier technologiques, ses besoins ainsi que les positions des plus concernés, salariés et gestionnaires.


  • Résumé

    Whereas post-independence development led to massive industrialisation, the changes which shook the Algerian economy from the end of the 1970s onwards are part of a genuine transformation of the whole society towards the famous market economy. Successive restructurings of public-sector enterprises since 1980 are at the heart of the reforms. Organic restructuring, autonomy, and threats of privatisation turned upside down the role - primarily industrial - attributed to the economy and particularly to its public sector. Algeria's slide into a major economic crisis has particularly affected industry : a drop in production to recession levels; a worsening of dependence on external goods; a deterioration of equipment until the machines broke down ; etc. The social and territorial consequences are numerous: redundancies by the thousand and increasing unemployment, dissolution of companies, abandonment of activity, dec1ine in purchasing power and poverty, strengthening of regional inequalities, and the rise of the informal sector. V The globalisation context is not unrelated to the crisis (fluctuation in the price of hydrocarbons, weight of the debt, pressure from the international financial organisations to respect the structural adjustment programmes and to reduce the public sector, industrial strategies, etc. ). The role of the state is however placed in question as its disengagement decreases its legitimacy. In this regard, the parallel progression towards serious economic difficulties, and unprecedented social and political conflicts, is disconcerting. Unless this involves the various facets of a single crisis ? Whereas the public-sector companies are promised for privatisation, this task entails the carrying out of a stock-check of the state of the Algerian industrial sector, its deficiencies, in particular technological, its needs as well as the positions of those most affected - the employees and managers.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par L'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Algérie, décomposition d'une industrie : la restructuration des entreprises publiques, 1980-2000 : l'Etat en question


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 545 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL(2001) 017

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5410
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par L'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Informations

  • Sous le titre : Algérie, décomposition d'une industrie : la restructuration des entreprises publiques, 1980-2000 : l'Etat en question
  • Dans la collection : Histoire et perspectives méditerranéennes , 0980-5265
  • Détails : 1 vol. (318 p.)
  • ISBN : 2-7475-3052-3
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. [295]-312
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.