La contribution des micrometeorites a l'origine de la vie sur terre

par GRACIELA MATRAJT

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de MICHEL MAURETTE.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les micrometeorites antarctiques sont des grains interplanetaires de tailles voisines de cent microns capturees par la terre. Cette these est consacree a l'etude de leur chimie du carbone, qui aurait pu contribuer a la chimie prebiotique impliquant des interactions entre les molecules organiques et les surfaces minerales, qui a donne naissance a la vie. L'etude de la micro-repartition du carbone et de l'azote ainsi que la determination de leur concentration a ete faite pour la premiere fois au moyen d'analyses de reactions nucleaires. Grace a deux instruments en ligne avec un rayonnement synchrotron, un microscope a rayons x et un microscope infrarouge, la determination de differents groupes fonctionnels chimiques de molecules organiques tels que les groupes aliphatiques ch 2 et ch 3 a ete faite. Il semble que le carbone organique ainsi detecte dans les micrometeorites soit similaire au carbone organique trouve dans les chondrites carbonees et dans les poussieres interplanetaires collectees dans la stratosphere par la nasa. Au sein de ces micrometeorites il y a divers types de mineraux. La ferrihydrite, un oxyde de fer hydrate, est presente dans toutes les familles des micrometeorites. Les etudes des proprietes de la ferrihydrite synthetique ont demontre que cet oxyde de fer est un bon adsorbant des acides amines, capable egalement de catalyser la formation de leur liaison peptidique. Ces resultats soutiennent un des postulats du scenario emma (early micrometeorite accretion), suggerant que les micrometeorites auraient pu contribuer a l'apparition de la vie sur terre, en apportant des molecules organiques telles que des acides amines, et des catalyseurs mineraux comme la ferrihydrite permettant la formation de macromolecules telles que les peptides. Le scenario emma prevoit que l'accretion de micrometeorites peut s'etendre aux autres planetes du systeme solaire interne comme mars. Les conclusions deduites a partir des resultats des analyses des micrometeorites antarctiques peuvent donc etre extrapolees a la planete rouge.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 p.
  • Annexes : 234 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 PA06 6335
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.