Genetique moleculaire des dystrophies de cornee liees au gene bigh3 : implications pronostiques et therapeutiques

par Paul Dighiero

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Yves Courtois.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les dystrophies corneennes hereditaires sont un vaste groupe de maladies, le plus souvent de transmission autosomique dominante, dont la definition reposait naguere uniquement sur des donnees cliniques et histologiques. La decouverte du gene bigh3 (ou tgf<ss>i) et de ses mutations ont permis d'expliquer la plupart des dystrophies corneennes frequentes. Ce gene code pour une proteine, <ss>ig-h3, de 683 acides amines, ubiquitaire et dont le role exact demeure encore inconnu. <ss>ig-h3 a pu etre detectee dans la plupart des tissus composes d'une matrice extra-cellulaire (comme la cornee). L'opacification corneenne observee au cours des mutations du gene bigh3, s'explique par l'accumulation de depots de proteine <ss>ig-h3 mutee. Notre travail sur les dystrophies corneennes hereditaires liees a ce gene a permis : 1) de decrire les caracteristiques cliniques, histologiques et ultrastructurales de 3 nouvelles mutations du gene bigh3 (r124l, r124l+del125-126 et a546t) responsables de nouveaux phenotypes de dystrophies de cornee. 2) de comparer, par l'etude histologique et ultrastructurale, les differents depots corneens associes a huit mutations differentes du gene bigh3 et d'expliquer les formes anciennement atypiques. 3) d'etablir que chaque mutation presentait une evolution clinique propre quant a l'age de necessite d'un traitement chirurgical et de proposer un traitement adapte a chaque mutation. 4) de decrire les caracteristiques des depots corneens rencontres au cours des dystrophies liees au gene bigh3, grace a la microscopie confocale. En conclusion, la meilleure connaissance des caracteristiques cliniques et histologiques des dystrophies corneennes liees au gene bigh3, grace notamment a la genetique moleculaire, permet deja d'ameliorer la prise en charge chirurgicale des patients, ainsi que d'envisager la therapie genique par transfection des cellules souches corneennes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 p.
  • Annexes : 109 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.