Mecanismes physiologiques et moleculaires de la constitution des oedemes au cours du syndrome nephrotique

par Georges Deschênes

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de ALAIN DOULET.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le syndrome nephrotique est l'expression d'une pathologie renale. Il est caracterise par deux evenements glomerulaires : une proteinurie massive superieure a 50 mg/kg/jour chez l'homme responsable d'un abaissement du taux circulant d'albumine et un effacement partiel ou total de l'arborisation podocytaire. Ces desordres glomerulaires sont toujours associes a une expansion du volume extracellulaire, a la constitution d'demes et a une retention renale de sodium. La theorie hypovolemique (retention renale du sodium secondaire a un hyperaldosteronisme) s'oppose a la theorie hypervolemique (retention renale primaire du sodium) sur l'importance du role attribue a la baisse de la pression oncotique, sur les modifications de la volemie et sur les mecanismes de la retention renale du sodium dans la constitution des demes. L'analyse critique de la litterature permettent 1) de montrer que la baisse de la pression oncotique, l'etat de la volemie et du systeme renine-aldosterone ne sont pas les elements determinants de la retention renale de sodium et de la constitution des demes, 2) de conferer un role determinant aux mecanismes tubulaires de la retention renale de sodium, 3) de suggerer que les modifications de la permeabilite endotheliale sont une necessite pour expliquer les proprietes cliniques des demes. La baisse de l'excretion urinaire finale de sodium est determinee a la phase aigue des syndromes nephrotiques experimentaux : a) par l'augmentation du flux transepithelial de sodium a travers le canal collecteur cortical qui est le site actif de la retention renale de sodium ; b) par l'inhibition de la secretion de sodium sous l'influence du facteur atrial natriuretique dans le canal collecteur medullaire interne. L'augmentation du flux transepithelial de sodium a travers le canal collecteur est secondaire a une stimulation de la na,k-atpase basolaterale qui est un evenement commun a tous les modeles de syndrome nephrotiques experimentaux etudies. La stimulation de l'activite de la na,k-atpase au niveau du tube collecteur cortical est determinee dans le modele pan par une induction transcriptionnelle portant sur les deux sous-unites, et , et une augmentation de l'expression de surface de la sous-unite. Cette stimulation de la na,k-atpase est independante de la regulation hormonale par l'aldosterone ou la vasopressine. La reserve intracellulaire mobilisable par la vasopressine et l'ampc est bloquee et n'est pas impliquee dans l'exacerbation de la reabsorption du sodium au cours du syndrome nephrotique. L'application therapeutique de ces resultats en clinique humaine a montre que l'amiloride seul est capable d'induire une natriurese chez les malades nephrotiques et potentialise l'effet du furosemide.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 119 p.
  • Annexes : 208 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.