Role de la proteine kinase dependante de l'arn bicatenaire (pkr) dans l'action de l'interferon : etude de la fonction d'activation de la voie nf-b

par MARION BONNET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Eliane Meurs.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les interferons (ifns) constituent une des premieres lignes de defense mises en place par l'organisme pour lutter contre les infections virales. La proteine kinase dependante de l'arn bicatenaire (pkr), une des nombreuses proteines induite par les ifns, est une ser/thr kinase, qui phosphoryle le facteur d'initiation de la traduction eif2 apres liaison a des arns bicatenaires, generalement produits au cours d'une infection virale. Cela entraine une forte inhibition de la synthese proteique, qui empeche la dissemination virale. Paradoxalement, la pkr est egalement impliquee dans la stimulation de l'expression de certains genes, dont celui de l'ifn en activant la voie de signalisation nf-b. Au cours de ce travail, nous avons etudie les mecanismes par lesquels la pkr stimule la voie nf-b. Nous avons pu mettre en evidence que la pkr stimule la voie nf-b independamment de sa fonction kinase. Cette stimulation s'effectue en activant le complexe ikk, qui phosphoryle ib, l'inhibiteur cytoplasmique de nf-b. Nous avons egalement montre que la pkr interagit directement avec ce complexe, et plus particulierement avec sa sous-unite catalytique majeure, ikk. Nous avons effectue une recherche de partenaires de la pkr avec la technique de double-hybride, chez la levure. Ce crible nous a permis de retrouver la proteine trbp (tar-rna binding protein), une proteine liant l'arn bicatenaire et precedemment identifiee comme un inhibiteur cellulaire de la fonction kinase de la pkr. Trbp et pkr interagissent via leurs domaines de liaison a l'arn double-brin (drbd). Nous avons montre que trbp n'affecte pas la capacite de la pkr a stimuler nf-b, mais qu'elle possede une capacite intrinseque a stimuler la traduction d'arnm contenant des structures arn bicatenaires, independamment de son role d'inhibiteur de la fonction kinase de la pkr. Afin de determiner les domaines de la pkr impliques dans l'activation de nf-b, nous avons genere differentes constructions de pkr. Nous avons ainsi montre que la partie n-terminale de la pkr (aa 1-265), contenant les deux drbds ainsi qu'un domaine basique, implique dans la dimerisation de la pkr, est capable d'activer nf-b, alors que la region contenant seulement les drbds (aa 1-180), le domaine basique (aa181-265), ou le domaine catalytique (aa 266-550) en sont incapables. Ce resultat a ete confirme par des experiences d'interaction in vitro qui ont montre que seul le fragment 1-265 est capable d'interagir avec ikk de facon comparable a la pkr entiere. En conclusion, l'activation de la voie nf-b par la pkr s'effectue donc par un mecanisme totalement independant de la fonction kinase de la pkr. Cette activation fait intervenir une interaction proteine-proteine directe entre le domaine n-terminal de la pkr et la sous-unite ikk.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 249 p.
  • Annexes : 676 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.