Recherche de production resonante de sleptons au run i de d & identification et mesure des electrons au run ii

par ABDELOUAHAB ABDESSELAM

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Michel Jaffré.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une recherche de production resonante de particules supersymetrique (smuon et sneutrino du muon) est presentee. Le cadre theorique de cette etude est le modele msugra, ou on considere cinq parametres libres : m 0, m 1 / 2, tan, a 0, sign(), avec r-parite violee (un parametre). Deux methodes d'analyse ont ete appliquees : l'analyse sequentielle consideree comme une methode traditionnelle et l'analyse par reseau de neurones qui est de plus en plus utilisee comme outil en physique des particules. Notre etude est basee sur les donnees du run i de l'experience d aupres du tevatron a fermilab (usa). La luminosite consideree est de 94pb 1. Aucun exces par rapport aux predictions du modele standard n'a ete observe, on interprete par consequent ce resultat en termes de limites sur les parametres du modele utilise. Des contours d'exclusion a 95% de niveau de confiance dans le plan (m 0, m 1 / 2) sont donnes. Des valeurs de m 0 et m 1 / 2 jusqu'a 230 gev et 260 gev sont exclues pour une constante de couplage 2 1 1 = 0. 09, tan = 2, sign () = 1 et a 0 = 0. On peut aussi interpreter ce resultat par des contours d'exclusion dans les plans des masses, (m , m x 10) par exemple, ou est le sneutrino du muon et x 0 1 est le neutralino le plus leger. Des masses (relatives) du et x 0 1 de 280 gev et 112gev sont exclues a 95% de niveau de confiance. Cette meme analyse peut etre refaite sur les donnees du run ii qui beneficie d'une plus grande luminosite instantanee (5. 2 10 3 2 cm 2s 1 au run ii contre 0. 86 10 3 2 cm 2s 1 au run i) et une plus grande energie dans le centre de masse (2tev contre un 1. 8tev au run i). Cela permettra de restreindre d'avantage les parametres de msugra et comme consequence les masses des particules supersymetriques. Une autre partie de ce travail traite de l'identification de l'electron au run ii qui est tres importante pour la recherche d'une nouvelle physique. Plusieurs outils sont utilises pour une telle fin. Particulierement nous avons etudie les performances de la matrice de covariance (matrice h).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 p.
  • Annexes : 100 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.