Suivi des interactions virus herpes simplex type-1 / cellules hotes par microscopies de fluorescence en cellules vivantes

par ISABELLE MOISAN GAUTIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de CHRISTIANE DURIEUX.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de notre travail est de mieux comprendre les interactions entre cellule hote de type neuronal et virus herpes simplex type-1 (hsv-1) en cellules vivantes. Nos etudes ont ete effectuees par microscopie de fluorescence au niveau unicellulaire. La thymidine kinase (tk) virale a ete impliquee dans l'etablissement de la latence et la reactivation. Grace a des etudes de durees de vie de fluorescence au niveau unicellulaire, nous avons determine, par des mesures de transfert d'energie (fret et homo-fret) entre des variants spectraux de la green fluorescent protein (gfp) fusionnes aux extremites n- ou c-terminales de la proteine tk, que celle-ci est sous forme de dimeres actifs en cellules vivantes. De plus, la disparition des 10 acides amines c-terminaux de cette proteine provoque une diminution de 90% de son activite enzymatique. Nous avons construit deux virus recombines exprimant des portions de tk fusionnees a la gfp, l'un deficient en tk, l'autre deficient a la fois en tk et en ul24, et nous les avons caracterises par des techniques de biologie moleculaire et biochimiques. Le virus deficient en ul24 ne montre pas de defaut majeur de replication en cellules cyclantes par rapport aux virus de phenotype ul24 sauvage. L'infection de cellules de type neuronal, les nd7, par le virus kos sauvage ou par l'un des deux virus recombines declenche les evenements precoces de l'apoptose (diminution partielle du potentiel de membrane mitochondriale, exposition de la phosphatidyl serine), mais n'induit pas ses evenements tardifs (condensation de la chromatine, activation des caspases). Ceci suggere que l'apoptose serait bloquee des la premiere heure apres l'infection des cellules, probablement par l'expression d'une ou de plusieurs proteines virales tres precoces. De plus, ni la proteine tk, ni la proteine ul24 ne semblent impliquees dans l'induction ou le blocage de l'apoptose induits par les virus. Les proteines virales tardives n'etant pas exprimees dans les nd7, vraisemblablement aucun virion mature n'est forme. Ceci suggere que ces cellules constituent un bon modele pour des etudes de la latence du hsv-1.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 262 p.
  • Annexes : 268 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.