Proteines kinases de plasmodium falciparum : cibles chimiotherapeutiques potentielles contre le paludisme

par KARINE LE ROCH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de DOMINIQUE MAZIER.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le paludisme represente encore aujourd'hui l'un des problemes majeurs de sante publique dans le monde. L'emergence et la progression de chimioresistances aux antipaludiques classiques, font du developpement de nouvelles molecules antipaludiques un besoin urgent. Dans cette optique nous cherchons a identifier de nouvelles cibles parasitaires. Les cibles envisagees sont des proteines kinases impliquees dans le controle de la proliferation et/ou de la differenciation cellulaire de plasmodium falciparum, en particulier les <single high-reversed-9 quotation mark>cyclin-dependant kinases<right single quotation mark> (cdk) qui regulent la progression du cycle cellulaire eukaryote. Deux approches complementaires ont ete utilisees. La premiere consiste en l'identification, le clonage moleculaire, l'expression heterologue et la caracterisation biochimique de cdk et cyclines parasitaires. Nous avons suivi cette approche pour la caracterisation biochimique de pfpk5, une cdk de p. Falciparum, et l'identification et la caracterisation de nouvelles proteines ayant un role dans le cycle cellulaire parasitaire : pfcrk3, une nouvelle cdk, ainsi que quatre cyclines potentielles. De plus nous avons montre qu'une de ces cyclines, pfcyc1, est capable d'activer pfpk5 in vitro. Nous avons egalement mis au point des tests d'inhibition d'activite kinase, premiere etape pour la realisation d'un criblage de chimiotheques a haut debit. La seconde approche vise a identifier les cibles d'inhibiteurs chimiques de cdk ayant une activite anti-parasitaire ex vivo. Une chromatographie d'affinite avec un inhibiteur specifique de p. Falciparum immobilise sur billes d'agarose, nous a permis d'isoler et d'identifier une cible potentielle presente dans des extraits parasitaires : la caseine kinase i de p. Falciparum (pfcki). La proteine recombinante, gst-pfcki, est efficacement inhibee in vitro par de faible dose de cet inhibiteur, ce qui suggere que cette enzyme peut etre la cible de cet inhibiteur specifique de la croissance parasitaire ex vivo.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Annexes : 173 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.