Defense des ressources, choix du partenaire et mecanismes de formation des leks chez l'outarde canepetiere (tetrax tetrax), une espece menacee des plaines cerealieres

par FREDERIC JIGUET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean Clobert.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le lek est l'un systemes d'appariement polygynes des plus originaux et des plus spectaculaires. Les males paradent de maniere agregee, et les femelles visitent les arenes principalement dans un but de fertilisation. Le premier travail a ete de verifier si les agregats formes par les males d'outarde canepetiere tetrax tetrax, pouvaient reellement etre assimiles a des leks, notamment dans le milieu fragmente et changeant que constitue la plaine cerealiere. L'agregation des males a ete prouvee, et les males ne defendent pas de ressources critiques pour monopoliser l'acces aux femelles. Le lek des outardes est eclate : les territoires des males couvrent quelques dizaines d'hectares. Dans un deuxieme temps, les criteres de choix du partenaire par la femelle sont envisages. Les leks semblent etre d'excellents modeles pour l'etude de la selection sexuelle, car les femelles choisissent les males sur la base de caracteristiques intrinseques, avec le plus souvent un choix consensuel. Il s'est d'abord agi de determiner les traits des males montrant une forte variabilite inter-individuelle mais une faible variabilite intra-individuelle, de potentielles cles utilisees par les femelles. Les correlats de ces traits avec l'attractivite des males vis-a-vis des femelles sont ensuite etudies, alors que la preference des femelles pour le caractere symetrique d'un trait de plumage est verifiee experimentalement. Il semble bien que le choix du partenaire soit base sur un faisceau de criteres comme la symetrie du collier blanc ou le taux de parade. Enfin, l'utilisation de leurres a permis d'etudier les mecanismes de formation des leks chez cette espece, en testant les predictions des quatre principaux modeles avances pour expliquer l'evolution des leks : les modeles du point chaud, du virtuose, de la preference des femelles et du trou noir. Dans le cas des leks eclates chez l'outarde, aucun de ces modeles n'est exclu, plusieurs memes sont verifies. Ces modeles non exclusifs agissent probablement a differents niveaux (evolution initiale, localisation, fonctionnement des leks). Les connaissances acquises au cours de ces travaux ont ete d'une grande utilite dans un programme europeen de conservation de l'espece.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 314 p.
  • Annexes : 374 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.