Structure, proprietes mecaniques et renforcement au choc du poly (terephtalate de butylene glycol)

par LAURENT GERVAT

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Lucien Monnerie.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une premiere partie fait le point des connaissances actuelles sur l'organisation cristalline complexe du pbt. Il est montre que la forme du pbt peut aussi etre stable dans certaines conditions. Les conditions d'existence des deux types de spherolites du pbt sont precisees. La cinetique de la degradation thermique du pbt est quantifiee, et il est montre que d'importantes et inevitables coupures de chaines se produisent a l'etat fondu, lors de la mise en uvre du pbt. Cette pyrolyse produit des courtes chaines qui comportent une fonction acide en leur extremite, et ont la particularite de former des cristaux plus stables que ceux du pbt. Completee par de nombreuses etudes en dsc et en dsc modulee, la prise en compte de ces phenomenes a permis de proposer une attribution moleculaire aux phenomenes de fusion multiple du pbt. La deuxieme partie s'interesse au comportement mecanique du pbt pur, ou renforce aux chocs par un elastomere. Les mecanismes responsables de la plasticite en compression et en traction sont etudies en faisant varier la temperature et les vitesses de sollicitation. Les variations de la contrainte au seuil de plasticite qui en resultent permettent d'acceder aux enthalpies libres et aux volumes d'activation. Les variations de ces grandeurs s'averent etre bien decrites par le modele de lefebvre et escaig. L'influence de l'elastomere est analyse a l'aide du concept de facteur d'intensification de contrainte. La reversibilite de la transformation cristalline est retrouvee. Un comportement fragile a tres basse vitesse est mis en evidence. Les essais en rupture dressent une cartographie du comportement ductile - semi ductile - fragile du pbt en fonction de la vitesse et de la temperature. Les mecanismes responsables de ces transitions sont attribues, selon les domaines de temperature et de vitesse, aux mouvements vitreux, aux mouvements ou a des clivages de lamelles cristallines. Il n'y a pas, globalement, d'equivalence temps - temperature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 307 p.
  • Annexes : 452 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.