Physiologie des interneurones de la region ca1 de l'hippocampe dans le tissu sain et epileptique

par ROSA COSSART

Thèse de doctorat en Sciences médicales. Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Christophe Bernard.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La plupart des fonctions corticales sont directement controlees par la neurotransmission gabaergique qui met en jeu l'acide gamma-aminobutyrique (gaba), neurotransmetteur ubiquitaire dans le systeme nerveux central. De nombreuses donnees suggerent l'existence d'un lien etroit entre une reorganisation des circuits gabaergiques inhibiteurs et certaines pathologies cerebrales comme les epilepsies. Cette these est une etude detaillee des reseaux gabaergiques de l'aire ca1 de l'hippocampe, structure directement impliquee dans les epilepsies du lobe temporal. Dans l'hippocampe de rat controle, nous apportons la premiere classification des interneurones gabaergiques unifiant criteres physiologiques et morphologiques. Nous apportons la premiere demonstration de l'activation postsynaptique des recepteurs au glutamate de type kainate dans toutes les familles d'interneurones. Ces recepteurs contiennent la sous unite glur5. La consequence physiologique majeure de l'activation de ces recepteurs est une augmentation de l'inhibition gabaergique recue par les cellules pyramidales de ca1. Nous montrons aussi l'existence de recepteurs kainate presynaptiques sur les terminaisons gabaergiques contactant les interneurones. Leur activation par du glutamate libere synaptiquement augmente la liberation de gaba. Dans le tissu epileptique, nous demontrons la perte d'une classe specifique d'interneurones dont l'axone contacte les dendrites distales des cellules pyramidales. Il en resulte une diminution de la frequence des courants gabaergiques recus par les dendrites. Les interneurones qui survivent sont hyperexcitables et hyperactifs en raison d'une augmentation de l'influx excitateur qu'ils recoivent. La consequence fonctionnelle est une augmentation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201 p.
  • Annexes : 261 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.