Role des recepteurs du complement dans l'infection des macrophages et des cellules epitheliales par le virus de l'immunodeficience humaine de type i

par HICHAN BOUHLAL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de NICOLE HAEFFNER CAVAILLON.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre recherche avait pour but de mieux comprendre le role du systeme du complement dans la physiopathologie liee a l'infection par le vih-1. L'activation du complement par le virus, en l'absence ou en presence d'anticorps specifiques, induit un depot des fragments de c3 a la surface des particules virales. Cette opsonisation facilite l'infection de certains types cellulaires. La facilitation complement-dependante peut etre liee ou non a la presence de cd4. Dans la premiere partie de notre travail, nous avons montre que l'infection des monocytes/macrophages par une souche primaire r5-tropique, opsonisee par le complement est cr3-dependante et necessite la presence de cd4. Le ligand de ccr5, rantes, inhibe moins efficacement l'entree du virus opsonise alors que l'anticorps monoclonal 2d7 dirige contre ccr5 garde son effet bloquant sur l'entree virale, indiquant que la penetration virale via cr3 est aussi dependante de ccr5. Les resultats des experiences d'infection de monocytes/macrophages provenant de donneurs homozygotes delta 32 (ccr5 32/32) par une souche primaire r5 suggerent que la facilitation de l'infection obtenue en presence du complement necessite la presence d'un complexe moleculaire impliquant le cd4, le ccr5 et le cr3. Dans une deuxieme partie, nous avons montre que des particules virales r5 et x4 sont capables d'activer, de facon similaire, le complement present dans le liquide seminal. L'opsonisation qui en resulte facilite l'entree de ces virus dans les cellules epitheliales ht-29. Nous avons montre que le ccr5 exprime a la surface de ces cellules est fonctionnel et permet l'entree des isolats r5-tropiques libres non opsonises dans les ht-29. La molecule rantes n'inhibe que partiellement (20% d'inhibition)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 192 p.
  • Annexes : 441 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001 28
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.