Mecanismes d'action des androgenes et role des interactions stroma-epithelium dans les cellules prostatiques humaines en culture. Alterations dans les cellules tumorales

par MARIE BLANCHERE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Irène Mowszowicz.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La prostate depend des androgenes, mais leur mecanisme d'action dans le controle de la croissance prostatique est complexe, mal compris et probablement indirect. Nous avons etudie, dans des cellules prostatiques humaines en culture : fibroblastes, cellules epitheliales immortalisees pnt2 et lignees cancereuses, differentes voies d'action des androgenes impliquees dans ce controle et leurs modifications dans les cellules tumorales. Dans les fibroblastes et les pnt2, les androgenes stimulent l'expression de leur recepteur (ra). Le tgf dont la secretion est stimulee par les androgenes dans les pnt2 et qui inhibe leur proliferation, pourrait jouer le role de relais dans l'action des androgenes sur la croissance epitheliale. Les cellules cancereuses deviennent insensibles a l'action antiproliferative du tgf dont la secretion et/ou l'activation sont diminuees. Toutefois, dans les lncap, les androgenes stimulent la secretion de tgf ouvrant la voie a d'autres effets du tgf tels que l'induction de la mobilite cellulaire et l'apparition de metastases. Cette regulation disparait au stade d'androgeno-independance. L'aromatisation des androgenes est une autre voie d'action possible. Les cellules prostatiques expriment une aromatase fonctionnelle et les recepteurs et de l'stradiol. Comme les androgenes, les strogenes induisent l'expression du ra dans les fibroblastes et la secretion de tgf dans les cellules epitheliales. Dans les cellules cancereuses, le rapport re/re est inverse, l'activite aromatase diminuee et son inhibition par le tgf, observee dans les cellules non tumorales, disparait. Enfin, dans les pnt2, le stroma induit l'expression du ra, augmente la secretion de tgf2 et inhibe la proliferation, temoignant d'une regulation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 p.
  • Annexes : 319 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.