Le fonctionnement du meristeme apical et la croissance des feuilles chez arabidopsis thaliana. Role des genes struwwelpeter

par DAPHNE AUTRAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de JAN TRAAS.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez les vegetaux superieurs, les organes aeriens vegetatifs sont produits a partir du meristeme apical caulinaire. Au sein du meristeme, les cellules transitent par differents etats de proliferation : les cellules de la zone centrale se divisent lentement, dans la zone peripherique les divisions sont plus rapides et le taux de proliferation est accru au niveau des sites d'initiation des primordia. Au cours du developpement de la feuille, les cellules cessent progressivement de se diviser pour ensuite se differencier. Afin d'etudier le fonctionnement du meristeme apical et le controle de la proliferation cellulaire dans la croissance des feuilles, nous avons entrepris une analyse genetique chez arabidopsis thaliana. Environ 50 mutants adn-t presentant des defauts d'initiation des organes lateraux ont ete identifies. Parmi ces mutants, les mutants struwwelpeter1, 2 et 3 (swp1, 2 et 3) presentent des feuilles de taille reduite associee a une reduction du nombre de cellules. Le mutant swp1 a ete etudie plus en detail. La mutation swp1 n'affecte pas le taux de proliferation cellulaire dans les jeunes primordia. En revanche, chez le mutant swp1, le nombre de cellules est reduit dans les jeunes primordia, et apres un phase proliferative, un arret precoce des divisions a lieu. Le nombre reduit de cellules dans les feuilles matures est compense partiellement par une augmentation de la taille des cellules. Les feuilles matures de plantes surexprimant le gene swp1 de facon ectopique presentent une augmentation du nombre de cellules. Ces resultats suggerent que le gene swp1 controle l'activation et le maintien de l'etat de proliferation des cellules de la feuilles. En parallele, la mutation swp1 perturbe le maintien des profils d'expression de plusieurs marqueurs des differents domaines meristematiques, suggerant une desorganisation progressive du meristeme. Le gene swp1 code pour une proteine presentant des similarites avec les sous-unites med150 du complexe regulateur mediator identifie chez la levure et les metazoaires en tant que co-activateur de la transcription. Swp1 s'exprime majoritairement dans les primordia et faiblement dans le meristeme apical et n'est plus exprime dans les organes differencies. Le mutant swp2 presente un phenotype similaire au mutant swp1 et la caracterisation moleculaire preliminaire de ce mutant etiquete par l'adn-t suggere que le gene swp2 code pour une proteine similaire aux sous-unites med78 du complexe mediator. De plus la mutation swp2 inhibe la production des feuilles et bloque le developpement embryonnaire en contexte swp1, suggerant une action synergique de ces deux genes, probablement au sein du meme complexe. Les mutations swp1 et swp3 presentent egalement des effets synergiques. Plusieurs nouveaux genes codant potentiellement pour d'autres sous-unites du complexe mediator ont ete localises dans le genome d'arabidopsis.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 222 p.
  • Annexes : 356 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.