Regulation de la transcription et du cycle cellulaire dans les megacaryocytes : modeles de la glycoproteine plaquettaire gpiib et de l'inhibiteur de cycline-cdk p21

par PATRICIA ALBANESE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de GEORGES UZAN.

Soutenue en 2001

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les voies de differenciations hematopoietiques megacaryocytaire et erythroide ont de nombreux facteurs de transcriptions en communs. Cependant des programmes d'activation de genes specifiques de l'une ou l'autre de ces lignees se mettent en place. Nous avons etudie la regulation transcriptionnelle du promoteur murin du gene codant pour la glycoproteine plaquettaire gpiib, afin de comprendre comment les memes facteurs sont impliques dans le controle de la specificite de ce gene dans les megacaryocytes, et de son inhibition dans les autres cellules hematopoietiques, en particulier erythroides. Nous avons montre que l'expression de gpiib est controlee par l'equilibre des effets d'un element enhancer, du a la fixation de facteurs de transcription gata et ets, et d'un element represseur. Nous avons etabli, par mutagenese et analyse des interactions adn-proteines, que cet equilibre est perturbe par le recrutement de proteines accessoires suite a une mutation ponctuelle au niveau du site gata, conduisant a la perte de specificite megacaryocytaire du promoteur gpiib. Ces travaux mettent en evidence que le recrutement anormal de facteurs de transcription est implique dans l'alteration de programmes d'activation genique. La p21 est un inhibiteur du cycle cellulaire implique dans le controle de la quiescence des cellules souches hematopoietiques et dans la differenciation de nombreux types cellulaires, en particulier des megacaryocytes. Nous avons mis au point et etudie un modele de souris transgeniques surexprimant p21 sous controle du promoteur gpiib. Nous avons montre qu'une surexpression tres precoce de p21 au cours de la differenciation hematopoietique induit une diminution des progeniteurs non-seulement megacaryocytaires mais aussi erythroides et des progeniteurs plus precoces lin sca +, suggerant un role important de p21 sur la proliferation des progeniteurs hematopoietiques. Enfin ce modele devrait permettre d'etudier le role controverse de p21 sur la polyploidisation, etape caracteristique de la maturation des megacaryocytes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 p.
  • Annexes : 563 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.