Etude physico-chimique de l'oxydation des LDL en présence de concentrations micromolaire et submicromolaires de cuivre : comparaison avec des LDL oxydées par des radicaux libres oxygénés (°OH/O2°-)

par Stéphanie Zarev

Thèse de doctorat en Pharmacie. Biochimie

Sous la direction de Alain Legrand.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    Il est aujour'hui admis que l'oxydation in vivo des LDL humaines, joue un rôle déterminant dans l'anthérogènese. L'oxydation des LDL peut être reproduite in vitro par de nombreux procédés, dont le cuivre (5 ưM) est l'un des plus utilisés. En revanche, l'oxydation des LDL par °OH/O2°- est peu décrite. Nous avons comparé l'oxydation des LDL selon ces deux méthodes, aboutissant pour le cuivre 5ưM: à une carbonylation sans fragmentation de l'apo B pendant la phase de latence, alors qu'elle est déjà fragmentée après oxydation par °OH/O2°-. - à une fragmentation de l'apo B pendant la phase de propagation. - à une peroxydation lipidique supérieure à celle induite par °OH/O2°- pour un même état d'oxydation des LDL, caractérisée par des concentrations d'oxystérols plus élevées. -à la formation d'hydroperoxydes moins stables [. . . ]


  • Résumé

    It is now accepted that in vivo oxidation of human LDL plays a key role in atherogenesis. LDL oxidation could be reproduced in vitro by many processes, among which copper (5ưM) is one of the most used. By contrast, LDL oxidation by °OH/O2°- is not well described. LDL oxidation was compared using these two methods, resulting for 5ưM of copper concentration: -an apo B carbonylation without fragmentation during the lag phase, whereas the protein was already fragmented after °OH/O2°- oxidation. - an apo B fragmentation only from the propagation phase. - a higher lipid peroxidation than induced by °OH/O2°- for a similar oxidation status, characterised by higher oxysterol concentrations. A formation of unstable lipid hydroperoxides [. . . ]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 174 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 152-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 8113
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.