Rôle du fibroblaste dermique et gingival dans la cicatrisation : modulation de l'organisation matricielle in vitro

par Catherine Chaussain-Miller

Thèse de doctorat en Chirurgie dentaire

Sous la direction de Bernard Coulomb.

Soutenue en 2001

à Paris 5 , en partenariat avec Université René Descartes. Faculté de chirurgie dentaire (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La peau et la gencive, de par leur localisation, sont exposés à de multiples agressions. La cicatrisation gingivale est plus efficace que la cicatrisation cutanée et se traduit en particulier par une régénération tissulaire quasi ad integrum. Nous avons tenté de mieux comprendre certains mécanismes intervenant dans la cicatrisation du derme et du tissu conjonctif gingival en cultivant des fibroblastes issus de peaux et de gencives humaines en lattis de collagène. . .

  • Titre traduit

    Role of dermal and gingival fibroblasts in wound healing. In vitro organisation of the extracellular matrix


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 124 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 106-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque d'Odontologie (Montrouge, Hauts-de-Seine). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : U2001PA05M052
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.