Relations entre la structure urbaine, les modes d'appropriation et les représentations spatiales et conceptuelle de la ville

par Dorothée Marchand

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Gabriel Moser.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette recherche s'intéresse au rôle de la structure urbaine et notamment de la centralité sur la construction psychologique de l'espace urbain. Nous postulons que la structure urbaine conditionne la représentation que les individus construisent d'une ville et que de cette représentation découle des modes d'appropriation liés aux processus identitaires. Cette étude concerne deux villes qui diffèrent selon leur structure urbaine : Le Havre et Rennes. 236 sujets, havrais ou rennais, répartis en fonction de l'étape dans le cycle de vie (actif/étudiant) et leur lieu de résidence dans la ville (défini par rapport à une fracture spatiale dans le tissu urbain et la distance qui le sépare du centre), ont été interrogés. Un test de carte mentale nous a permis de mettre en évidence les processus sous-jacents à la construction de la représentation spatiale de la ville. Il était suivi d'un questionnaire organisé en cinq volets : la représentation conceptuelle de la ville, du centre-ville et du quartier, les attentes relatives à la centralité urbaine et la construction de l'identité urbaine. Les résultats mettent en valeur une typologie des individus définie par la structure urbaine et l'étape dans le cycle de vie au Havre. Les habitants de Rennes ont une bonne image de leur ville et se l'approprient fortement. Les étudiants du Havre perçoivent leur environnement urbain comme incapable de permettre l'expression de leur identité sociale. Ils ont une représentation négative de la ville et ils ne se l'approprient pas. En revanche, les actifs du Havre développent une stratégie identitaire qui vise à s'approprier la ville par le biais d'une meilleure représentation de celle-ci. La structure urbaine joue un rôle important sur la construction de l'image de la ville et son appropriation dès lors que la centralité contribue à la création du lien social et offre la possibilité pour les sujets d'investir des territoires qui constituent alors le support de leur identité sociale.

  • Titre traduit

    Relations between urban structure, spatial and conceptual representations of the city and its appropriation


  • Résumé

    This research focuses on the role played by urban structure, and more specifically the centrality, in the psychological construction of the urban space. We support the assumption that the urban structure determines the representation of a town which the individuals are building and which induces the way they appropriate the structure, linked with the identity processes. We carried out a survey on 236 subjects selected along three main variables : the urban structure (traditional/modern), the stage in life cycle (young working people/students), and the place of residence within the city (according to the spatial position in relation to the physical centre and a spatial fracture in the urban tissue). (. . . )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 389 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5712
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.