La recréation d'un chez-soi par les personnes âgées en maison de retraite

par Isabelle Mallon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François de Singly.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette thèse aborde les différentes manières dont les personnes âgées vivent en maison de retraite. Par une méthode ethnographique, articulant entretiens, observations et recueil de la culture matérielle, notamment par l'usage de photographies, et une posture compréhensive, elle saisit les modalités selon lesquelles les personnes âgées s'approprient l'institution, et la constituent par l'harmonisation des conduites individuelles. Elle montre également comment l'identité des personnes âgées est négociée avec les acteurs de ce nouveau cadre de vie. L'étude de l'évolution récente des établissements d'hébergement pour personnes âgées, des hospices à caractère disciplinaire aux nouveaux "lieux de vie" permet de mettre en perspective l'analyse des modes de vie actuels en maison de retraite. La façon dont les personnes âgées parviennent ou non à reconstruire un monde privé au sein du collectif est fonction de leurs trajectoires et de leurs propriétés sociales. Si une minorité parvient à recréer un monde stable, en s'investissant dans l'établissement ou en l'instrumentalisant, la majorité éprouve des difficultés à vivre en maison de retraite : le retrait, la fuite hors du lieu ou la révolte traduisent la contrainte institutionnelle qui pèse sur eux. La composition des différents mondes privés, articulée au cadre institutionnel, produit alors une morphologie sociale singulière : cet univers collectif sur-féminisé et policé se rapproche formellement de la vie urbaine, dans les régulations de l'hétérogénéité et de la diversité sociales, retraduites dans des logiques propres. Le vieillissement, comme dynamique identitaire, prend alors des formes variées dans ce cadre, là encore en raison de trajectoires et de propriétés sociales, selon que les personnes l'anticipent, stratégiquement ou tactiquement, ou se laissent déborder par des conséquences qu'ils n'avaient pas prévues. L'institution en tant que telle a moins d'effet sur les recompositions identitaires que le passage du temps.

  • Titre traduit

    Re-creating one's home in a nursing home


  • Résumé

    This thesis depicts the various elderly people live in a nursing home. Ethnographic research based on interviews, observation and the use of photographs as well as a comprehensive attitude were necessary to analyze how seniors adopt and give form to the nursing home through the harmonization of individual behaviours. And then, how is the elders' identity worked out ? The recent evolution of nursing homes enables this study to dissect the actual ways of life in those institutions. That elders achieve or not to reconstruct a private world in a collective one depends on their history and their milieu. It is only a minority who manages to rebuild a steady world : either by taking part in the activities of the home or by instrumentalizing it. Howerver, a majority meets difficulties living in a nursing home : to retreat, run away from or revolt against the home make clear the institutional constraint weighing on them. (. . . )

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par PUR (Presses universitaires de Rennes) à Rennes

Vivre en maison de retraite : le dernier chez-soi


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 585 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5527
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par PUR (Presses universitaires de Rennes) à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Vivre en maison de retraite : le dernier chez-soi
  • Dans la collection : ˜Le œsens social
  • Détails : 1 vol. (288 p.)
  • Notes : Autres tirages : 2005, 2014.
  • ISBN : 2-86847-859-X978-2-86847-859-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 275-283. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.