Processus cognitifs mis en oeuvre dans la compréhension et la mémorisation de description d'itinéraires : une approche différentielle

par Gilles Fernandez

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Michel Denis.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    La tâche relativement quotidienne qui consiste à traiter et mémoriser une description d'itinéraire présente un intérêt fondamental pour la psychologie cognitive. En effet, la compréhension et la mémorisation d'une description d'itinéraire sollicitent la coopération entre le système des représentations linguistiques et le système des représentations visuo-spatiales. Trois directions de recherches ont été envisagées selon la méthodologie expériementale. La première direction de recherche a consisté à étudier la façon dont se répartissent les charges attentionnelles sur les trois principales composantes d'une description d'itinéraires, les repères, les actions et les détails. Nous montrons expérimentalement que la nature imagée de la composante repère en facilite le traitement et la mémorisation par comparaison avec les actions ou les détails. La seconde direction de recherche a permis de montrer que la mise en oeuvre différentielle de l'imagerie mentale facilite la compréhension et la mémorisation des descriptions d'itinéraires. L'imagerie mentale était considérée sous l'angle des aptitudes à l'imagerie que révèlent des scores à des tests visuo-spatiaux plus ou moins élevés : on a alors contrasté expérimentalement les individus les plus imageants aux individus les moins imageants. L'imagerie mentale était également envisagée expériementalement sous l'angle des stratégies à l'aide de consignes d'imagerie que l'on comparait à une condition contrôle. Les résultáts font apparaître que les individus les plus imageants traitent plus rapidement et ont une meilleure mémorisation que les individus les moins imageants. Une stratégie de visualisation mentale du parcours décrit facilite le traitement et la mémorisation des descriptions d'itinéraires par comparaison avec une condition contrôle. Ainsi, lorsque les individus simulent mentalement le parcours selon une perspective en trajet, c'est à dire rapportée aux positions changeantes d'un protagoniste mobile, la mémorisation est meilleure par comparaison avec une condition contrôle. (. . . )


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 278 p.
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Cité - BU Henri-Piéron. Direction générale déléguée aux bibliothèques et musées. Bibliothèque universitaire de psychologie Henri-Piéron.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5690
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.