Le modelage chez l'enfant autiste : "de l'empreinte corporelle à l'empreinte psychique, un espace pour se construire"

par Sophie Krauss

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Bernard Golse.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    J'ai constaté l'intérêt des enfants autistes les plus régressés pour la pâte à modeler (objet malléable par excellence). Cette activité leur permet d'exprimer leurs angoisses corporelles et permet à l'adulte de repérer les modalités d'expression et les étapes de la construction puis de l'évolution de leur image du corps. En effet, leurs productions plastiques semblent refléter certains aspects du développement (dimensionnalité psychique, enveloppes psychiques, Moi-corporel) d'un autisme profond jusqu'à l'individuation. Pour mettre à l'épreuve cette hypothèse, j'ai élaboré une grille modelage qui établit une correspondance entre les productions plastiques et les étapes du développement de l'enfant autiste (état autistique réussi, récupération de la première peau, phase symbiotique et individuation). A travers une vingtaine de prises en charges étalées sur sept ans (thérapies à médiation), la grille s'avère pertinente pour repérer certains aspects du développement de l'enfant à travers ses productions plastiques. En mettant en évidence des profils évolutifs concernant le modelage chez l'enfant autiste, la grille donne des repères tout au long de l'évolution de l'enfant et peut ainsi aider les professionnels de l'autisme à l'identification des angoisses autistiques (dont l'expression serait mise en évidence par le modelage). La grille peut ainsi devenir un outil clinique. Par ailleurs, cette recherche permet d'étudier les processus psychiques en jeu dans l'utilisation du modelage, ce qui est important pour proposer à l'enfant différents moyens d'expression en fonction de leur accessibilité, variable selon ses dispositions psychiques. En plus d'être un médium thérapeutique, la pâte à modeler (à travers la grille) pourrait devenir un outil diagnostic et pronostic.

  • Titre traduit

    Modelling and the autistic child : from corporal print to psychic print, a space to develop oneself


  • Résumé

    I noticed that the most regressed autistic children were interested in manipulating modelling paste (prototype of "malleable object"). This activity enables them to express their corporal anguishes and let adults perceive the manifestation of their "body image" along with the elaboration steps and evolution steps of it. Indeed, plastic outputs appear to reflect some aspects of development (psychic dimensionality, psychic envelop, corporal self), from massive autism up to individuation. To investigate this hypothesis, I elaborated a "modelling grid" which establish connections between plastic outputs and the developmental steps of autistic children ("successful autistic state", "first skin recovery", "symbiotic phase", "individuation"). The grid has been evaluated with some twenty mediated therapies using modelling, over seven years. It appears to be pertinent to spot some aspects of the development of a child through his plastic outputs. The grid reveals evolutive profiles regarding modelling by autistic children and gives landmarks all through children's evolution, thus helping autism professionals to identify autistic anguishes (the expression of which is revealed by modelling). The grid can thus become a clinical tool. Furthermore, this research enables the study of psychic processes involved in modelling, which is important in order to propose various expression means to the child, their accessibility being linked to the child psychic dispositions. Apart from being a therapeutic medium, modelling paste (in conjunction with the grid) could then become a valuable diagnostic and prognostic tool.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Ėrès éditions à Ramonville Saint-Agne

L'enfant autiste et le modelage : de l'empreinte corporelle à l'empreinte psychique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (640 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?