Méthylation de l'ADN et régulation transcriptionnelle : ontogène de l'empreinte au cours de la spermatogénèse et conséquences sur l'architecture de l'hétérochromatine constitutive

par Jean-Michel Dupont

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Marc Jeanpierre.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les modifications épigénétiques de l'ADN constituent un moyen de contrôle de la transcription, principalement par la méthylation des cytosines qui joue un rôle prépondérant dans l'empreinte parentale de l'organisation du génome en domaines d'expression. L'empreinte permet le contrôle de l'expression d'un gène en fonction de son origine parentale. Un des aspects non résolus de ce phénomène est de comprendre comment s'opère sa mise en place pendant la gamétogénèse. L'étude de l'évolution de la méthylation de deux gènes soumis à empreinte (H19 et PEG1/MEST) pendant la spermatogénèse montre que l'empreinte est dans un premier temps effacée chez l'embryon, puis qu'elle est secondairement réinstallée, uniquement sur le gène d'expression maternelle, avant l'entrée en méiose des spermatogonies. L'analyse du profil de méthylation de séquences satellites dans deux situations ou elles sont hypométhylées, le syndrome ICF et le trophoblaste, permet de mieux comprendre l'influence de la méthylation sur l'hétérochromatine. Le syndrome ICF associe des anomalies chromosomiques et une hypométhylation des satellites 2, suggérant une relation entre les deux. Cependant, l'étude des satellites 3 dans ce syndrome montre qu'ils sont également déméthylés sans altérations morphologiques des régions chromosomiques correspondantes. Ces anomalies chromosomiques pourraient donc être la conséquence d'une modification des interactions entre l'hétérochromatine et certaines protéi͏̈nes de liaison spécifiques du satellite 2. Cette hypothèse est renforcée par l'observation que le profil de méthylation d 'une séquence de satellite 2 dans le trophoblaste montre une organisation en groupes des CpG déméthylés le long de la séquence. Ceci suggère que la déméthylation de l'hétérochromatine dans le placenta est contôlée de manière à modifier certaines interactions ADN-protéi͏̈nes, ce qui pourrait retentir sur l'organisation du génome au sein du noyau et participer à la régulation transcriptionnelle de cet organe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 91-7f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 2001 / 06
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.