L'antisémitisme de la British Union of Fascists à travers ses écrits programmatiques et propagandistes (1932-septembre 1939) : Etude diachronique et thématique

par Pascale Guichard-Sempéré

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de André Guillaume.

Soutenue en 2002

à Paris 4 .


  • Résumé

    Sir Oswald Mosley créa la British Union of Fascists à l'automne de l'année 1932, et publia en même temps The Greater Britain, ouvrage qui constitua le programme de son mouvement. Rapidement, la propagande de la BUF évolua vers un antisémitisme ouvert, qui pouvait sembler de prime abord constituer une rupture par rapport à son programme, dans la mesure où celui-ci ne désignait nullement les Juifs à la vindicte populaire. Or, cet hiatus chronologique ne fut pas une solution de continuité idéologique. Le premier but de cette étude est de mettre en évidence les origines thématiques, sub-structurelles et activistes de l'antisémitisme du mouvement, en se fondant essentiellement sur les implications de son caractère profondément fasciste et totalitaire. Le second but vise à dessiner une image diachronique et thématique de ce que fut l'antisémitisme de la BUF, en étudiant systématiquement ses deux hebdomadaires, Blackshirt et Action, ses pamphlets et les autres publications de son élite : l'attention exclusive portée aux écrits du mouvement permet d'éviter une approche explicative interactionniste, et la vision synthétique obtenue doit permettre de définir quelles furent la nature et les fonctions de l'antisémitisme dans son économie propagandiste. Pour l'antisémitisme comme pour le fascisme, les outils d'analyse utilisés ont été empruntés à l'anthropologie, à la sociologie, à la philosophie et à l'histoire des idées, et sont présentés dans une première partie.

  • Titre traduit

    Anti-Semitism in the British Union of Fascists manifesto and propaganda literature (1932-September 1939) : A diachronic and thematic study


  • Résumé

    In late 1932, Sir Oswald Mosley launched the British Union of Fascists and published the political manifesto of his new movement, The Greater Britain. Soon afterwards, the BUF propaganda evolved towards anti-Semitism. The move is often considered as a complete break from what was explicitly stated in the movement manifesto, for such a feature as Jew-baiting was definitely absent from its pages. The first purpose of this study is to show that the chronological hiatus is in no way an ideological solution of continuity. The very nature of its ideology will be explored through a close reading of The Greater Britain to bring into relief the thematic, sub-structural et activist roots of the anti-Semitism of the movement. The second part of the study aims at focusing on the BUF propaganda literature, to break away from interactionist approaches, widen the scope of the functionalist explanations of the phenomenon and present a global, diachronic and thematic vision of its nature. The resources of anthropology, sociology, philosophy and political sciences have been extensively drawn upon and the theoretical bases of the analysis are expounded in the first part of the dissertation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (525 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 193 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5200 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5695
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.