Personne et nature humaines : la fondation d'une anthropologie à Byzance : IVe siècle - XIVe siècle

par Nicolas Prévélakis

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Claude Polin.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude répond à une double curiosité. Il s'agit, d'une part, de rentrer dans les problèmes d'une anthropologie chrétienne tels qu'ils se présentèrent à Byzance, et d'examiner les réponses apportées. Les Byzantins ont-ils réussi à penser la personne humaine ? Se sont-ils élevés à une métaphysique de la liberté ? Quelles conséquences leur anthropologie a-t-elle eu pour leur éthique, voire leur vision du politique ? La réponse à ces questions permet en même temps de voir ce que la pensée byzantine peut encore apporter à la philosophie morale et politique. D'autre part, son approche est comparée. Elle examine comment Orient et Occident, ou, pour être plus précis, mondes héllénophone et latinophone, ont échangé leurs points de vue, sur quels points ins ont convergé, quelles furent leurs différences profondes. L'anthropologie se révèle un élément clé pour comprendre maintes divergences entre christianismes oriental et occidental, divergences dans l'ontologie fondamentale, la doctrine du salut, l'éthique, la politique.

  • Titre traduit

    Personhood and human nature : the founding of an anthropology in Byzantium : 4th - 14th centuries


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (414 p.)
  • Notes : Publication non reproduite car non corrigée
  • Annexes : 310 réf. bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5421
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.