Architecture et surréalisme (1909-1935) dans les textes et l'oeuvre d'Emilio Terry (1890-1969), Giorgio de Chirico (1888-1978), Alberto Giacometti (1901-1966) et Salvador Dali (1904-1989)

par Jean-Louis Gaillemin

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Bruno Foucart.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'exposition "Fantastic art, Dada, Surrealism" en 1936 au Museum of Modern Art de New York, exposait dans sa section architecture le facteur Cheval, Antonio Gaudi, Hector Guimard, Kurt Schwitters et Emilio Terry, architecte d'origine cubaine. Le rôle de Salvador Dali dans ce choix apparaît essentiel. Il introduit l'architecture dans le surréalisme comme thème de réflexion en 1930, suivi par André Breton et Paul Eluard. Minotaure publie dès 1933 Gaudi, Guimard et le Facteur Cheval. L'architecture a-t-elle sa place dans l'imaginaire surréaliste ? Nadja témoigne de l'influence de Giorgio de Chirico dont nous analysons l'oeuvre de 1909 à 1919. Alberto Giacometti témoigne du rôle de l'espace et de l'architecture comme lieu de réappropriation du moi, de 1928 à 1934. Dali fait de l'architecture, le lieu de projection du désir. Ces trois exemples permettent de cerner la "période nationaliste" d'Emilio Terry, (1890-1969), annonciateur après la guerre du post-modernisme.

  • Titre traduit

    Architecture and Surrealism (1909-1935) in the texts and the works of Emilio Terry (1890-1969), Giorgio de CHirico (1888-1978), Alberto Giacometti (1901-1966) et Salvador Dali (1904-1989)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (764 p.)
  • Annexes : 288 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 5318 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.