Les frontière internes et externes de l'Irlande du Nord : logiques territoriales et recomposition d'un espace conflictuel

par Jennifer Heurley

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de André-Louis Sanguin.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    La frontière qui sépare les " deux Irlande " est la concrétisation spatiale d'une situation conflictuelle entre deux communautés aux aspirations et aux revendications contraires. Avec la partition, ces antagonismes se sont retrouvés confinés à l'intérieur d'un territoire plus restreint donnant lieu à un conflit ethno-religieux dans les six comtés du Nord. Aussi, le lent processus de ségrégation qui s'est opéré à l'échelle de l'île continua-t-il de se développer à l'échelle de la Province. Tout un réseau de limites, plus ou moins matérialisées, s'est ainsi développée en milieu urbain. Dans ce contexte, la coopération transfrontalière peut apparaître problématique. De 1973 à 1994, la frontière cristallise les enjeux concurrents des politiques anglo-irlandaises et des objectifs économiques communautaires. Depuis 1994, le processus de paix tend à faire converger ces objectifs dans le sens d'un rapprochement transfrontalier. Mais si la frontière est de plus en plus poreuse, les frontières internes se pérennisent posant la question du rapprochement inter-communautaire.

  • Titre traduit

    The internal an external borders of Northern Ireland : territorial logic and recompostion of a conflicting space


  • Résumé

    The Irish border is the materialisation of the conflicting relationships between two communities with different ambitions and claims. The partition of Ireland transferred these antagonisms into a confined territory leading to an ethnic conflict in the six counties. Therefore, the wide and long term segregation process which took place at the scale of Ireland continued to develop at the scale of Northern Ireland. A network of limits, more or less materialised, have appeared in urban areas as a result of this process. In this context, the cross-border co-operation may appear problematic. Between 1973 and 1994, the border crystallised the competitive goals of Anglo-Irish politics (more control) and economic objects of the EEC (less control). Since 1994, the peace process tends to make these competitive goals converge to an enhancement of cross-border co-operation. But if the border gets more and more porous, the internal fractures seem here to stay, asking the question of the cross-community reconciliation process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (460 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 324 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5140

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5512
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2074
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.