L'esthétique de l'oeuvre littéraire et picturale de Mervyn Peake

par Sophie Aymes

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de François Gallix.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'oeuvre de Mervyn Peake (1911-1968), peintre de formation, écrivain, dessinateur, illustrateur et dramaturge, est foisonnante. Cette thèse en définit l'esthétique fondée sur les rapports du texte à l'image, et privilégie la relation intersémiotique entre les illustrations et les textes romanesques et poétiques peakiens. Un chapitre d'ouverture comprend trois micro-lectures cernant la formation mentale des images et renvoyant à la gestation de l'oeuvre. Les deux parties s'articulent ensuite selon le mode peakien de la vue panoramique ou rapprochée. Les thèmes de la cartographie, de la navigation et de la vision fondent les déplacements fictifs dans l'espace scriptural et pictural, qui empruntent les voies d'eau symboliques de l'œuvre. Une métaphore insulaire fondamentale sous-tend l'analyse et dessine une ligne côtière, frontière majeure. La seconde partie rend compte de la logique des formes peakiennes. Les tensions entre centre et périphérie découvertes lors de la cartographie du paysage fictif peakien sont l'aspect spatial et géographique d'une configuration qui fonctionne aussi sur les modes grotesque, nonsensique et taxinomique. Le grotesque est la réponse esthétique de Mervyn Peake à l'angoisse du mouvant et caractérise sa fascination pour l'excentricité. Le retour final sur l'aspect réflexif de l'oeuvre définit une interface entre image et texte, fondement métadiscursif de l'oeuvre. La picturalité de l'écriture est l'aspect textuel du désir d'image qui en est le pôle.

  • Titre traduit

    Literary and Pictorial Aesthetics in the Works of Mervyn Peake


  • Résumé

    Mervyn Peake (1911-1968) trained as a painter and was also a writer, a drawer, an illustrator and a playwright. His work was prolific and eclectic. This thesis explores the Peakean relationship between image and text, dealing in particular with the intersemiotic link between his illustrations, fiction and poetry. In the opening chapter, three short passages are analysed closely. They illustrate the formation of images in the mind and point to the origin of the texts. The two main parts are structured to reflect the Peakean visual modes of the panorama and the close-up. In the first part, map-making, navigation and vision guide fictional movements on the symbolic waterways running through textual and pictorial spaces. The analysis draws from the Peakean metaphor of the island and its coastline, and explores fluctuating boundaries. The second part deals with the formal logic of Peake's images and texts. The mapping-out of this fictive space reveals a tension between the centre and the periphery. This spatial and geographic aspect is further developed by Peake's deployment of the grotesque and nonsense, and the use of taxonomy. The grotesque is Mervyn Peake's aesthetic response to and means of capture of reality's sliding flux. It also characterizes his fascination for excentricity. Finally, this thesis analyses the reflexive aspect of Peake's work and the meta-discourse that defines the interface between image and text. The pictorial quality of his writing appears then as the textual expression of a desire for images. This pole is the axis around which his work revolves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (420 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 417 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5082

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5462
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.