Utilisation médicinale des épices dans l'empire romain : plaidoyer pour une utilisation raisonnée du savoir thérapeutique de l'antiquité

par André Fabre

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation de l'antiquité

Sous la direction de Jean-Pierre Martin.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    Deux objectifs étaient assignés à cette étude consacrée à la prescription médicinale des épices durant l'Empire Romain : analyser la pharmacopée romaine et présenter les premiers éléments d'une "archéo-pharmacologie ". Le jugement que se faisaient les Romains des épices reste par bien des côtés un mystère. La perception de la "fonction épice" n'est pas en cause, ce qui a changé c'est l'"image cérébrale" qu'elle suscite. Un total de 2600 citations ont été analysées dans ce travail, provenant de 12 auteurs, en particulier Celse, Dioscoride, Scribonius Largus, Marcellus, Pline l'Ancien et Galien, portant sur 33 épices, en particulier: férules, poivre, encens, myrrhe, safran et cannelle. Les arguments ne manquent pas pour reprendre l'exploration d'un vaste savoir que le "scientisme" des siècles précédents avait ignoré. Parmi bien d'autres arguments, l'apparition de nouvelles disciplines telles l'ethno-botanique et l'ethno-pharmacologie ainsi que des nouvelles techniques d'analyse des textes anciens font envisager l'émergence prochaine d'une nouvelle discipline consacrée à la recherche de nouveaux médicaments orientée par les textes de l'Antiquité.

  • Titre traduit

    Use of medicinal spices at the time of Roman Empire towards a rational use of therapeutic knowledge in Antiquity


  • Résumé

    Two main purposes were assigned to this study of medicinal prescription of spices at the time of the Roman Empire : analyse Roman pharmacopoeia of spices in reference to modern scientific criteria and assess a new discipline, close to "ethno-botany" and "ethno-pharmacology", aiming to a new approach of drug research : "archeo-pharmacology". The Roman world of spices remains obscure ::most likely, spices were, for the Romans, nothing more than substances with specific aromatic strength and high market prices. The study is conducted on a whole of 2600 quotations from 12 authors: Apicius, Caelius Aurelianus, Cassius Felix, Celsus, Dioscorides, Galen, Marcellus, (Anonymous) Mulomedicina, Pelagonius, Pliny the Elder, Serenus Sammonicus and Scribonius Largus and a set of 33 medicinal spices among which : cyperus, ferulas (Asa foetida), frankincense, pepper, myrrh and saffron. During the last decades, new methods of therapeutic research : ethno-botany and ethno-pharmacology, have been used extensively to explore traditional medicines. A new discipline is ready to emerge : "archeo-pharmacology", aiming towards a drug research based on Ancient texts.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Utilisation médicinale des épices dans l'Empire romain : plaidoyer pour une utilisation raisonnée du savoir thérapeutique de l'Antiquité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (630 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 600 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : BUT 5224
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 267823
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Utilisation médicinale des épices dans l'Empire romain : plaidoyer pour une utilisation raisonnée du savoir thérapeutique de l'Antiquité
  • Détails : 2 microfiches
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.