Fortifications et urbanisation swahili : l'exemple de la cité de Gedi (Kenya)

par Stéphane Pradines

Thèse de doctorat en Histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Marianne Barrucand.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les enceintes urbaines et les forts présents sur le littoral est-africain. L'objectif est de retracer la genèse des fortifications du Xe au début du XIXe siècle, depuis l'islamisation et l'apogée des cités-Etats côtières jusqu'aux dominations portugaise et omanaise. Cette approche globale traite de plusieurs aspects de l'architecture militaire, notamment son intéraction avec la société et l'urbanisme. Le développement des cités d'Afrique orientale a été favorisé par des compétitions politiques pour le contrôle de territoires et du commerce maritime international. Les fouilles archéologiques de la cité de Gedi montrent que les fortifications péri-urbaines sont antérieures à l'arrivée des Portugais, car la première enceinte de Gedi date de 1450. D'autres exemples kenyans permettent de proposer une généralisation des enceintes urbaines à partir du XVe siècle, au moment où les cités-Etats swahili sont à leur apogée. La présence de forts reste étroitement liée aux activités commerciales de la cité swahili, ainsi le fort d'Husuni Ndogo est construit au début du XIIIe siècle, au moment où la cité de Kilwa prend le contrôle du commerce de l'or dans la région de Sofala. A partir de 1505, les forts portugais forment un ensemble d'ouvrages chargés de garantir l'accès et le monopole à la route des Indes. En 1698, la côte orientale africaine est reprise par les Omanais qui réoccupent certains forts portugais et construisent leurs propres forts.

  • Titre traduit

    The art of War in the Swahili World : forts,fortress,and the town walls of Gedi (Kenya)


  • Résumé

    My subject of doctorate focuses on the town walls and the forts constructed on the East African coast. My objective is to retrace the history of fortifications from the Xth century to the beginning of the XIXth century, from the izlamisation and the aopgee of Swahili Cities-States until the Portuguese and Omanese domination. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (538 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 669 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5054

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4551
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2586
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.