Le temps et le calendrier dans l'œuvre poétique d'Edmund Spenser

par Achraf Mehssen

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Pierre Iselin.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'œuvre poétique de Spenser démontre l'importance fondamentale du temps dans ses aspects de destruction et de régénération. La structure de sa poésie est parfois édifiée sur les divisions des calendriers de l'époque. En conséquence, la notion du temps est, pour le poète, conçue de deux manières: un temps historique qui semble suivre une progression linéaire et un temps religieux ou naturel qui suit un mouvement cyclique. La poésie de Spenser oscille constamment entre ces deux notions du temps, qui sont interdépendantes et qui s'appuient sur des références bibliques, historiques, mais également philosophiques et littéraires de l'antiquité et de la renaissance. L'intérêt de sa poésie réside dans la complexité d'un récit qui présente à la fois une trame classique et une narration qui introduit les incertitudes du temps, des anachronismes narratifs et une déformation de ces mêmes schémas narratifs. Spenser utilise avec originalité les concepts de son temps tout en sachant rester distant. Il en résulte une souplesse de pensée qui se fonde essentiellement sur la notion de temps cyclique, récurrent.

  • Titre traduit

    Time and the calendar in Edmund Spenser's poetical works


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 540 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 477 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4979

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5162
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.