La sentence dans le théâtre du XVIIe siècle : les tragédies de Pierre Corneille (1635-1660)

par Elena Garofalo

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Georges Forestier.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le propos sentencieux est une des formes privilégiées de l'écriture tragique au XVIIe siècle. Par son importance et par sa chronologie (1630-1674), l'œuvre de Corneille peut être considérée comme représentative : son étude permet de mettre en évidence comment la tragédie au XVIIe siècle assume la modernité qu'elle revendique en rompant avec la visée didactique que la tradition assignait au genre tragique. Nous avons choisi 1660 comme terme chronologique de l'étude : c'est le moment où Corneille livre ses réflexions sur l'utilisation dramatique de la sentence dans ses discours et examens. La question de la sentence croise des questions qui concernent les règles de la composition d'une pièce : primauté de l'action, souci d'instruire tout en cherchant à plaire, théorie des genres et des styles. En outre l'étude montre comment la morale proposée dans les sentences et les maximes se conforme aux critères de bienséance et de vraisemblance, notions qui, comme la théorie des mœurs, sont fondamentales pour la poétique de l'époque de Corneille. La contamination, la concentration du sujet, la création des épisodes amènent à concevoir la sentence comme un approfondissement moral (ou politique) destiné moins à instruire qu'à orner ou à lier vraisemblablement les parties de l'intrigue qui se mêlent à l'action principale. Ainsi les sentences de Corneille servent moins à exprimer des lois universelles que les sentiments et raisonnements propres à chacun des personnages. La morale des sentences vise de moins en moins à instruire le public et sert surtout à construire la fiction.

  • Titre traduit

    The sentence in the seventeenth century theatre : Pierre Corneille's tragedies (1635-1660)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

La sentence dans le théâtre du XVIIe siècle : les tragédies de Pierre Corneille (1635-1660)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 610 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 498 ref.

Où se trouve cette thèse ?