Schelling et la crise de la métaphysique

par Kuan-Min Huang

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Marquet.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    Menacée de déclin, la métaphysique dort se confronter à un questionnement sur sa propre crise. Aux yeux de Schelling, la crise de la métaphysique est déjà survenue ; la question devient donc de déterminer le sens de cette crise. En renvoyant au sens originel de la crise, Schelling emploie ce terme pour designer l'acte de séparation radicale d'où dérivent les sens comme le jugement et le moment crucial, etc. ; ce qui conduit à une considération sur la signification de la crise dans la systématisation schellingienne. Ce travail analyse d'abord dans la première partie, selon la problématique de la synthèse, le contexte de la confrontation rigoureuse chez Schelling avec les moments de séparation au sein du système jusqu'à sa philosophie de l'identité. Après cette partie préparatoire, il examine les différentes significations de la crise dans les textes principaux de la période de la philosophie de la liberté et de l'histoire et esquisse une métaphysique de la crise autour des termes de décision, mort, temporalité, extase, etc… Ces aspects de la crise, vus comme restructuration des éléments systématiques axés sur le décalage entre la liberté et l'existence, envisage la réflexion sur la constitution ontothéologique de la métaphysique. Comme la dernière phase de la philosophie de Schelling se concentre sur la différenciation de la positivité et de la négativité, opération qui exige aussi une réflexion sur la scission intérieure à la philosophie, la troisième partie analyse cette dernière confrontation de la crise et, en saisissant la condition humaine dans l'entreprise métaphysique, considère l'inversion en philosophie comme la réponse à la double fonction de la crise : la séparation et l'identité restauratrice. Le sens de la crise de la métaphysique est dans le dégagement de la propre vitalité de la philosophie au sein et à partir de sa constitution intrinsèque.

  • Titre traduit

    Schelling and the crisis of metaphysics


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 502 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 275 ref.

Où se trouve cette thèse ?