Connecteurs en français (L2) et équivalents en japonais (L1) : une perspective sur la production bilingue

par Dominique Klingler Maestrali

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Georges Daniel Véronique.

Soutenue en 2001

à Paris 3 .


  • Résumé

    La présence de deux langues (L1, japonais, L2, français), dont l'une est mieux maîtrisée que l'autre, chez un même locuteur en devenir bilingue est interrogée par le biais de l'observation de connecteurs en L2 (et, donc, mais, parce que), confrontés en terme d'équivalence conceptuelle à ce qui advient, chez ce même locuteur, au sein d'une production similaire en L1. L'hypothèse est faite qu'à partir d'une même tâche verbale à dominante narrative, prescrite en L1/L2 à un même locuteur, suscitant une unité conceptuelle similaire de départ, les contraintes liées à l'organisation des langues et au degré d'expertise possédé dans chacune d'elle auront des effets sur l'organisation discursive, la conceptualisation de liens, d'assemblage d'événements à communiquer, et la sélection de connecteurs en conséquence ou de procédés syntaxiques. . .

  • Titre traduit

    Connective linkage in L2 (French) and equivalent in L1 (Japanese) : perspective on bilinguism


  • Résumé

    The coexistence of two linguistic systems (L1 Japanese/L2 French) in a bilingual speaker in statu nascendi, more proficient in L1, is observed through the use of L2 connectors (et, donc, mais, parce que, (and, thus, but, because)) L2 texts, compared on a conceptual basis to equivalent means used by the same bilingual speaker in similar linguistic tasks in L1. Are connectors used in L1 texts in contexts similar to those observed in L2 texts ? Are other linguistic devices resorted to in L1 ? Following the discussion of cognitive theories of the acquisition and use of L2 and on the basis of an analysis of what is meant by connectors in French and Japanese, it is hypothesized that in a given narrative task ascribed to the same speaker in both languages, leading to a similar conceptual representation at the onset of production, the organisation of the text produced, the conceptualisation of the linkage and of the packaging of the events to be conveyed, and subsequently the choice of connectors or of other syntactic devices are constrained by the organisation of the languages in contact and by the level of proficiency reached in each language. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 496 p.-[3] f. de pl.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-340. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.