Elizabeth Bishop : un art de l'exil

par Myriam Bellehigue

Thèse de doctorat en Littérature américaine

Sous la direction de Marie-Christine Lemardeley.

Soutenue en 2001

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse analyse les oeuvres poétiques en prose, mais aussi la correspondance, les manuscrits inédits, les traductions et les tableaux d'elizabeth Bishop. L'exil est le fil directeur dans l'exploration des différentes "épreuves de l'étranger" auxquelles le sujet poétique est confronté dans sa relation au monde, à lui-même et au langage. L'introspection, la stase et la discordance sont parmi les attitudes mélancoliques qui marquent le refus de la perte, première étape de ce parcours d'exilé. Puis, le déracinement et le dessaisissement sont acceptés : par le mouvement et l'acquisition d'un regard neuf et nai͏̈f, le sujet s'ouvre à l'inconnu et à la surprise. Il dresse alors une cartographie poétique "proliférique" : l'expression désigne une écriture à la fois prolifique et périphérique qui permet de décrire une réalité métamorphique et secrète ; elle permet aussi de faire du poème un espace de désirs qui s'offre et se dérobe au lecteur dans le même temps. . .

  • Titre traduit

    Elizabeth Bishop : an art of exile


  • Résumé

    This thesis analyses the poetical and prose works of Elizabeth Bishop alongside her letters, unpublished manuscripts, translations and paintings. The thematics of "exile" enable us to study the various forms of foreignness which the poetic subject has to face in her relation to the world, to herself and to language. Introspection, stasis and discordance help define the melancholy stance that the exiled "I" manifests initially in her refusal of loss. Once uprootedness and dispossession are accepted, the subject, practising movement and acquiring a nai͏̈ve vision, opens up to the unknown and to surprise. She is therefore led to elaborate a "proliferal" (both prolific and peripheral) poetic cartography in order to describe a reality marked by metamorphism and secrety. Moreover, this new style turns the poem into a locus of desire, simultaneously revealing and hiding things to and from its reader. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 414 f-[3] f. de pl.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 391-409. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.