Peur et espace au cinéma

par Nicolas Lissarrague

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Murielle Gagnebin.

Soutenue en 2001

à Paris 3 .


  • Résumé

    Comment, en dépit de son artificialité, la représentation de l'espace cinématographique peut-elle effrayer un public ? Avant qu'une réponse puisse être formulée, il faut définir précisément les processus à l'œuvre dans la peur. Phénoménologie et psychanalyse en indiquent les caractéristiques essentielles : le sujet apeure glisse dans l'impersonnel, ne parvient plus a définir clairement la limite entre lui, l'autre et le monde. Il est la proie du vertige et des angoisses inhérentes à la dépersonnalisation, existentiellement seul et perdu dans un monde sans limite. Comment le cinéma peut-il susciter un basculement si profond ? L’analyse des représentations de la folie a travers les œuvres de martin Scorsese, d'Alfred Hitchcock ou encore dans l'expressionnisme allemand, permet de mieux comprendre le rôle perturbateur qu'y tient l'espace. Conforte par l'étude des films de roman Polanski et de la monstruosité dans le cinéma fantastique, il devient possible d'accéder à un niveau de compréhension plus général ou se trouve abordée la problématique relative à la position spectatorielle. L’espace cinématographique s'organise pour et par le regard. Sa relation intime avec le concept de moi-peau de Didier Anzieu est particulièrement significative : elle permet de saisir ce qui, tant dans le dispositif que dans le potentiel des techniques suggérant le regard, enserre le spectateur, lui fait perdre la notion de ses propres limites, le plonge dans un monde désincarné, illimite, qui l'aspire et l'abime. Psychanalyse, phénoménologie mais aussi sémiologie, psychosociologie, histoire du cinéma, de l'art et des sciences permettent ainsi de dessiner les contours d'une véritable anthropologie de la peur et de l'espace au cinéma.

  • Titre traduit

    Cinema's relationship with fear and space


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (361 p.) (36 f.)
  • Notes : Pubilcation autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.